Interview: Ayiki Takakura

Je débute cette série d’interview par une interview de Ayiki Takakura une créatrice trés douée qui ne manquera pas de vous étonner par ses créations et sa gentillesse. Je vous laisse découvrir tout ça…

Bonjour Ayiki, on va commencer par les présentations d’usage, peux-tu nous dire quelques mots sur toi ?

AyikiBonjour, je m’appelle Ayiki Takakura dans SL, et mon prénom en RL est aussi Ayiki, je suis une jeune femme de 31 ans qui vit en Belgique. Je partage mon temps de travail entre enseignante et freelance en graphisme 2d/3d. J’enseigne le français, l’histoire et l’histoire de l’art. En tant que freelance, je conçois et réalise tout ce qu’une entreprise a besoin en terme de graphisme et de design (cela va de la charte graphique et du logo au design de mobilier et de stand en passant par les sites web, le e-commerce, la retouche photo, la publicité, le copywriting, …).
J’ai commencé très jeune l’informatique et tout ce qui tourne autour est mon monde, bien sûr je ne connais pas tout et quand un problème se présente je retrousse mes manches.


D’après ce que je sais tu nous viens de monde virtuel basé sur le VRML, et je crois que tu as pas mal travaillé là bas non ?

En effet, je viens du vrml. C’est une longue histoire qui mérite quelques éclaircissements. La plupart des gens qui arrivent sur SL pensent qu’il n’existe que SL, or il existe d’autres sytèmes de chat3d online voire de simple 3d online. Pour faire court, les mondes virtuels apparaissent en 1997, plusieurs langages se mettent en place ainsi que plusieurs concepts différents (monde en 3d + avatars en 2d, mondes 3d + avatars 3d). Ces langages sont prometteurs et nous sommes en plein dans la folie du net au niveau investissements. Un langage va devenir un standard dans la 3d online c’est le VRML, pour virtual reality modeling language, en caricaturant il s’agit de l’html de la 3d. Les autres langages vont soit disparaitre soit évoluer et devenir des formats propriétaires plus ou moins fermés comme par exemple le langage utilisé par SL, Moove, There, etc.
Ayiki Le vrml lui-même va évoluer et passer du vrml1 au vrml2 pour devenir le x3d. Tous les programmes de conception en 3D ont un format d’export en vrml. J’ai donc commencé comme utilisatrice pour ensuite m’intéresser à ce qu’il y avait derrière et de fil en aiguille à faire mes propres mondes, mes propres avatars, mes propres objets et constructions. D’abord en codage pur, ensuite en passant pour une partie par des logiciels comme 3D studio max, lightwave, zbrush, rhino, …
Le résultat une vingtaine de mondes complets, plus de 250 avatars, un nombre incalculable d’objets, quelques concours gagnés dont le dernier auquel j’ai participé en vrml, le worldbuilder contest pour lequel j’ai obtenu le premier prix du public en compagnie de ma complice Annouck (qui vient juste de me rejoindre sur SL) .
L’atout du vrml est son ouverture, le fait qu’il soit un standard, ainsi que son côté un peu « programmation » mais qui reste somme toute accessible, sa facilité d’intégration sur le net. Ses défauts, l’absence totale de réelle protection des droits d’auteur, son apparente vétusté, la concurrence acharnée des formats propriétaires.
Ces derniers défauts m’ont poussée à aller voir ailleurs ce qui se passait et expérimenter, voir si vraiment l’herbe était plus verte chez le voisin. J’ai ainsi testé plusieurs systèmes de chat 3d online propriétaires ou non: Blaxxun, Moove,VR4all, Active World, Digital Space,Entropia. Chaque système a ses atouts et ses déceptions, mais ce qui est le plus important dans le fond c’est ce que les utilisateurs en retirent

Et depuis que tu es sur SL tu fais quoi exactement ?

Je suis arrivée au mois de mai de cette année, comme dit pécédemment avant tout dans le but de tester et d’apprendre. Donc dans ce cadre, j’ai voulu comme à mon habitude aller très vite dans tous les domaines où on a accès. D’abord me familiariser avec l’interface, cela fait, je crois que j’ai fait comme tout le monde, chercher à modifier mon avatar et mes vêtements (on pourra dire ce qu’on veut un arrivant se repère tout de suite). J’ai eu évidemment plus de chances que d’autres dans la mesure où j’ai retrouvé plein de connaissances qui avaient migrées vers SL, l’accueil fut on ne peut plus chaleureux et les retrouvailles parfois mémorables, plein de gens que j’avais parfois aidés ailleurs se sont fait un plaisir de remplir mon inventaire à la vitesse grand v.
Ensuite je me suis lancée dans la construction sous toutes ses formes: maisons, fournitures, vêtements vite rattrapée par d’autres choses à apprendre: animations, scripting, particules, etc. Il est évident que le fait d’avoir fait de la 3d et de connaitre déjà des logiciels comme photoshop aide énormément.
Au départ frustrée car les outils sont, somme toute, basiques (certains me manquent tels que les opérations booléennes, les liens à plusieurs niveaux (joint qui ont existés apparmment sur SL)), frustrée aussi par les caméras pas très précises, etc. tout ces tracas m’ont poussés à aller de l’avant et d’insister, d’autant que la création foisonne sur SL.
Depuis lors je construis, je builde comme on dit, je me perfectionne en permanence, j’apprends, j’essaie de nouvelles choses, je reprends ce que j’ai déjà fait pour l’optimaliser, et aussi j’aide et je partage ce que je sais déjà. Je suis une passionnée et rester à ne « rien » faire, ne rien builder est pour moi un genre de torture.

Le jour ou je t’ai rencontré tu présentais un mannequin qui aide à la création dans un event pour créateur. Tu peux nous en dire plus sur cet event et ton mannequin ?

AyikiLe mannequin, c’est avant tout je dirais un coup de chance dans cet univers quand même basé sur l’économie, et sur les produits. En commençant à construire des vêtements j’ai été forcée de constater que la seule façon de faire était de construire sur soi même, j’ai vite compris qu’il valait mieux avoir une certaine fixité aussi. Lorsqu’on builde sur des terrains publics il peut arriver qu’on bouge, qu’on se fasse bousculer, qu’on explose (car quelqu’un teste une arme sur vous), que tout simplement la sim redémarre. Tout cela n’est pas franchement pratique, dès lors je me suis mise en quête d’un mannequin sur lequel je pourrais construire, à ma grande surprise, quasi rien de tel n’existe, juste 2 produits: un mannequin style buste de couturière très approximatif et une tête qui ne peut servir que pour la confection de cheveux. Dès lors je me suis dit qu’il fallait le faire soi-même et qu’il y avait là un créneau à prendre. Je m’y suis mise et j’ai réalisé un mannequin femme ainsi qu’un homme basés tous deux sur des tailles standards. Par la suite j’y ai ajouté la possibilité de les « colorier » ainsi qu’une fonctionnalité de « mirroring » qui permet aisément de reproduire des objets inversés, ce qui fait gagner un temps de travail important.
ayiki mannequinUne amie de longue date (florenze Kerensky) organise des événements de présentation de créations: « Show and Tell » tous les dimanches (2pm sl time)(Yongnam Beach, Yongnam (138, 78, 22)). C’est à dire que au maximum 9 participants présentent leur création face à un public de connaisseurs et de sponsors qui mettent à chaque présentation une certaine somme qui sera partagée entre les 5 premiers plébiscités. Au delà, du gain pécunier qui en résulte, l’intérêt est de surtout pouvoir tester en live les réactions, écouter les questions, les suggestions voire les critiques, autant que de se faire connaître et faire connaître son produit.
Ce genre de manifestations sont organisées de façon régulières. Il en existe d’autres plus importantes telle que par exemple « Burning Life », manifestation à laquelle le groupe Creaction a participer.

Ta spécialité, c’est apparemment les costumes sur mesure, comment ça se passe exactement ?

Ayiki Ma spécialité, c’est un bien grand mot, il se fait que de plus en plus de personnes viennent me trouver pour cela. Il y a pas mal de gens en demande pour le vêtement « sur mesure » en fait. Ils veulent quelque chose qu’ils ont vu sur un personnage, un super héros, un style,… enfin on rencontre de tout comme demande. Ils viennent me trouver afin d’avoir une bonne qualité de texture et de réalisation. Je leur demande en général de me fournir des images de ce qu’ils désirent ou un descriptif très précis, de mon côté j’essaie de comprendre les motivations, leur désir je suis très forte à l’écoute afin de bien percevoir ce qu’il recherche exactement au delà de l’apparence.
A partir du moment où j’ai une bonne vision de l’ensemble du travail, je commence par me documenter en faisant quelques recherches sur internet, je cherche les points forts qui vont faire correspondre la demande avec le personnage, les éléments graphiques majeurs, en fait tous les petits bouts d’informations qui vont m’aider dans ma réalisation.
Ensuite, je construis les vêtements ou accessoires, tout n’est pas possible aisément sur SL au niveau de la construction pour correspondre parfaitement et donc il y a de ma part un travail d’interprétation qui est sous tendu par les recherches faites. Dès que l’ensemble est conforme et cohérent, je me lance dans le texturage du tout. J’utilise photoshop comme programme central mais aussi des programmes spécifiques pour créer des textures, le dessin à la main (eh oui, ça reste une base), la photo aussi.
Le client qui reste avant tout maître d’oeuvre est consulté à chaque étape du travail afin d’obtenir son agrément et aussi pour le faire participer à la réalisation de sa demande.
Enfin, arrive le grand moment de la livraison qui est pour moi une grande satisfaction car j’ai en face de moi quelqu’un qui réalise un rêve. Par la suite, il arrive parfois que j’intervienne à nouveau sur une création car le client désire améliorer l’un ou l’autre point, ce que je fais volontier car cela m’apprends aussi pas mal de choses sur la perception des utilisateurs eux-mêmes et j’en tire des leçons qui me serviront par la suite. C’est très enrichissant et c’est à chaque fois un challenge, une adéquation optimale entre la satisfaction du client, la mienne et la réalisation elle-même.

Et ça coûte combien en principe ? On peut avoir une idée du prix ?

Quand on parle de prix, il faut préciser plein de choses. S’agit-il d’une création exclusive, semi exclusive ou sans exclusivité. Précisons ce qu’est l’exclusivité, comme son nom l’indique il s’agit ici de fournir un travail exclusif qui sera livré en tout à la personne et que je ne pourrai utiliser pour personne d’autre que pour le client, pas même une partie. Cette exclusivité peut aller jusqu’à la fourniture définitive des fichiers constitutifs de textures voire même les fichiers photoshop originaux. Dans ce cas il est évident que cela coute cher, en effet l’ensemble du travail est fourni au client et le prix reflète les heures de travail passées ainsi que les droits d’auteur qui lui sont transférés. Ce genre d’exclusivité est très rare et peut monter jusqu’à 60.000l$ ça fait beaucoup mais en remettant les choses en place cela veut dire pour donner des chiffres ronds environ 200€ pour un travail qui a mis quand même plusieurs heures. Si je devais fournir la même prestation facturée à un taux de graphiste professionnel il faudrait compter aux environs de 32€ de l’heure sans compter la transmission des droits d’auteur et autres frais!
Une création semi exclusive est la même chose que précédemment à ceci près que les droits d’auteur et les fichiers constitutifs restent la propriété de l’auteur, dans ce cas les montants varient selon le travail, les objets à construire, les scripts à créer et à inclure entre 10.000 et 20.000l$ entre 33 et 66€ pour un travail exclusif!
La dernière formule est la non exclusivité, c’est-à-dire que je peux reproduire et vendre tout ou partie (faire du prêt à porter pour revenir au monde de la mode), je tiens à préciser que même dans ce cas, la personne recevra quelque chose d’exclusif, de pas comme les autres. En effet, je me donne comme règle éthique que le premier vêtement soit de toute façon unique: textures, certains objets qui ne seront qu’avec ce perso, scripts personnalisé, etc. Dans ce dernier cas, toujours en fonction de la difficulté du travail et de la demande potentielle, les prix vont varier en général entre 750 et 1.800 l$ (2.5€ et 6€)

D’apres ce que je sais tu fais partie d’une équipe de créateur dans SL ?

CreactionEn effet, j’ai créer un groupe qui s’appelle « Creaction » qui a pour objectif général de pouvoir fournir une équipe pluri disciplinaire aux clients, de partager ses savoirs, de s’améliorer constamment avec comme leitmotiv de fournir un travail tendant au maximum vers le « zéro défaut » tout en gardant un esprit fun.
Ce n’est pas de ma part une idée nouvelle.
En fait on est parti d’un constat de base, à savoir qu’il existe des individus doués qui bossent chacun dans leur coin, il y a des gens confirmés et des gens à fort potentiel créatif. Et finalement c’est un peu comme partout, pas mal d’individus travaillent dans leur petit coin et n’ont pas de contacts avec d’autres. Donc l’idée est de donner un genre de point de rendez-vous pour chacun, de partager nos savoirs, de s’entraider car on travaille plus efficacement comme cela, il y a pas de secret. Les disciplines représentées dans le groupe
sont: building, scripting, texturing, concepts video et audio, animations, architecture environnementale, … les arts graphiques au sens large en ce inclus le marketing spécifique à SL que je développe personnellement. En fait grâce au regroupement nous avons toutes les disciplines représentées non seulement le domaine de l’art mais aussi de la creation des concepts et des visions qui, pourquoi pas, pourraient prendre appuis en rl.
L’équipe de base est constituée de Saajuk, i7o et moi même, nous avons actuellement une vingtaine de membres dont notamment des créatifs bien connus déjà dans SL. Ceci dit la porte est ouverte à toute personne adhérant au concept et ayant envie de s’investir dans un tel projet qui est somme toute assez jeune.
Nous construisons actuellement notre quartier général, sorte de point de rendez vous où chacun des membres peut présenter son travail relayer par un site internet avec forum qui nous permettra de présenter les choses de façon vivante et dynamique.

Alors pour finir, donne nous ton sentiment sur SL, qu’est-ce qui te plait, et comment tu pense que tout ça va évoluer.

CreactionC’est un endroit de rencontre(s) dans lequel les idées germent, peuvent se mettre en place et évoluer, on se sent libre de créer, passées les contraintes de construction il n’y a de limite que l’imagination.
SL est aussi une grande machine qui n’a pas à l’heure actuelle d’équivalent. C’est un environnement très compétitif qui permet de se resituer, de se remettre en question. La créativité dans SL est énorme car c’est un système qui met à disposition de chacun les mêmes outils, c’est génial mais ça oblige de sortir du lot, de se démarquer, à vraiment faire son maximum. En plus, étant donné, que c’est quand même un système basé sur une économie, SL est un champ d’exploration incroyable en terme de marketing, de test de produits à mettre sur le marché, on a tout de même là un marché potentiel de 1 million et demi de personnes, c’est sûr qu’il faut y faire sa place ou rester simple utilisateur.
Je pense réellement que la 3d online est un marché encore en devenir, sous exploité par les entreprises surtout de notre côté de l’Atlantique, que pour les créateurs il y a vraiment un espace de valorisation et que face aux défis futurs se regrouper et échanger nos savoirs relève de la simple logique.

Merci encore Ayiki, et bonne continuation, je crois que tu as une armure de Capitaine Flam en cours… dépêche toi le client est impatient :p

Advertisements

8 commentaires pour Interview: Ayiki Takakura

  1. Riona Rimbaud dit :

    je croit que je vais IM la dame pour certains vêtements 🙂
    Joli reportage!

    *cheek*

  2. Chani Twin dit :

    Moi j’ai qu’une chose a dire : VIVA Ayiki 🙂 hihi
    J’adore ma tenue de Ghost in the Shell qu’elle ma fait 🙂 BISOUUUUUUUUUUS

  3. harakiri26 dit :

    Super article. Trés instructif. Merci.

  4. i7o zhu dit :

    very good article, merci 🙂

  5. cyril dit :

    salut je voulais savoir comment tu fait pour importer des objet 3d
    merci

  6. Glad to hear that both you and Annouck are doing ok in SL! Today is Thyme’s birthday so you are warmly welcomed if you can make it 🙂

  7. GiL_TheB dit :

    miss you, kiss.

  8. swannjiejie dit :

    wow very generous and rich – very pro. thank you! Ayiki, wonderful. 🙂

%d blogueurs aiment cette page :