Linden Labs au Web 3

Pour parler du web 2.0, une manifestation, « Le Web 3 », organisé entre autre par Loïc Le Meurs avais lieu a Paris le 11 et 12 décembre. Linden Labs avait envoyé son Directeur Marketing Genn Fisher et deux société Crayon et Imity étaient aussi présentent pour parler de leurs expériences dans SecondLife. N’étant pas sur Paris… (ouhhh la honte !!!!… euh non c’est de la chance en fait :p), je n’ai pas pu assister à ces présentation, si vous y etiez, n’hésitez pas à nous raconter comment c’était 😀

Publicités

One Response to Linden Labs au Web 3

  1. L’intervention de Genn Fisher n’était pas autre chose qu’une presentation (ratée d’ailleurs à cause de la connexion pas assez rapide pour faire une démo live).
    Il a dit quand même des choses interessantes pour un novice comme moi :

    – Des chiffres assez impressionants en termes d’échange commerciaux, qu’on peut retrouver sur le site.
    – Le fait que Linden Lans en temps que tel n’avait produit finalement qu’une portion infime de SL, donc on assiste quand même a un impressionant exemple de « user generated content ».

    Les questions posées ne l’ont été que par des gens qui n’avaient pas vraiment mis les pieds dedans.

    Par contre j’ai retenu l’intervention d’Ewan Spence, qui a parlé des Combat Cards (http://combatcards.wordpress.com/) et de comment il avait utilisé SL comme une plateform de prototypage pour ses Combat Cards. J’ai pu ensuite l’interroger sur 2 phénomènes que je trouvais dangereux dans SL :

    1 – Le fait que malgré que le territoire ne soit pas « fini » et donc extensible à l’infini, la valeur d’une parcelle augmentait. A ça il a répondu qu’il fallait plus le voir comme de la location de serveur, et le fait que ça monte était comprehensible pour permettre de faire plus de choses par parcelle de terre. Il m’a convaincu.

    2 – Le fait que toute l’économie soit gérée et régulée par une société. Il m’a dit que pour son cas, qui n’était que de l’expérimentation, celà ne dérangeait pas, que finalement l’économie était plutôt libre et donc que ça ne présentait pas pour le moment une menace. Il a cependant dit qu’il n’aimerait pas que son business dépende intégralement d’une société basée à San Francisco.

    Il a aussi detesté voir Sarkozy lui prendre son temps de parole :
    http://www.ewanspence.com/blog/2006/12/13/leweb3-fallout-as-a-speaker-im-not-happy/

%d blogueurs aiment cette page :