La protection des écosystèmes aquatiques sur Second Life

Je vous invite aujourd’hui à visiter le « Center for Water Studies » à Better World 24,49,22 en compagnie de Delia Lake

081.jpg

Il s’agit d’une construction à but éducatif mais aussi récréatif permettant aux résidents de Second Life d’apprécier
des paysages naturels et d’augmenter leur curiosité et leur compréhension des milieux aquatiques. Delia Lake qui s’occupe de ce centre souhaite vivement que cette réalisation permette aussi de réfléchir sur le problème des ressources en eau dans la « Real Life« .
Nous savons tous que la dégration de l’eau est une menace sérieuse pour la santé et la survie de notre planète, l’année
2007 étant d’ailleurs l’année mondiale de l’eau.

J’ai donc rencontré Delia Lake qui durant une grande partie de sa vie s’est occupée de protection d’environnement et je tiens à vous rapporter ici ses propos. Je l’ai retrouvée au « Center for Water Studies » en train de remettre en état
la chute d’eau qu’un résident malfaisant avait à moitié détruite…

09.jpg

Soso Gao : Bonjour Delia, pourrais-tu m’expliquer pourquoi tu as décidé d’ouvrir ce centre et comment tu as procédé
pour l’aménager ?

Delia Lake : Quand je suis entrée sur Second Life, l’été dernier, j’ai beaucoup exploré pour trouver la manière
de protéger l’environnement et j’ai trouvé cette île qui m’a parue être la plus intéressante, je me suis assise ici et j’ai pensé qu’elle pourraît être celle qu’il me fallait pour mener à bien mes projets. Donc dès septembre j’ai demandé au propriétaire du Sim Better World si je pouvais entreprendre mon projet. Il y a des groupes de « Real Life« , des associations
qui financent Better World.

S.G. : Justement, Delia, j’aimerai parler avec toi des différents lieux de préservation de l’eau ici dans le
« Center for Water Studies »

D.L. : J’ai commencé à réfléchir et j’ai entrevu plusieurs points importants :
1) Augmenter la prise de conscience, en terme d’appréciation de l’environnement
2) Mettre en place les différents habitats aquatiques dans le monde sur Second Life
3) Stimuler l’intérêt pour la recherche et le développement des solutions pour « Real Life »

S.G. : C’est pour cette raison que je suis entièrement d’accord avec toi et je dis que Second life n’est pas un jeu, mais une sorte de cyber-planète ou l’aspect récréatif existe mais il permet également la mise en place de « landmarks » comme celui-ci donnant des informations sur la protection environnementale avec ses développements sur Second Life et ses applications possibles dans la vie réèlle.

D.L. : Oui c’est pour cela que je me réfère à Second Life non pas comme une réalité alternative à la vraie vie, mais comme un complément. Les personnes résidentes de Second Life peuvent venir ici et sont souvent très intéressées par la manière dont les milieux aquatiques peuvent être préservés et améliorés.

S.G. : Quels sont, donc, les différents écosystèmes aquatiques que tu as créé ou que tu es en train de reconstituer ?

D.L. : En premier lieu, l’étang qui est réellement rempli de vie durant toute l’année et pour lequel mon petit fils de 8 ans m’a suggéré d’enterrer les grenouilles et les tortues dans la vase durant l’hiver !!! et l’étang est alimenté par la chute d’eau que je remets justement en état.

L’étang

051.jpg
en second lieu, près de la chute d’eau, il y a un marais avec de la végétation différente selon les saisons et qui est recouvert de tourbe : on y trouve des orchidées sauvages, des baies sauvages, et enfin il y a aussi les plages et leurs fonds marins aménagés.

La plage et les fonds marins

11.jpg

012.jpg

022.jpg

S.G. : et as-tu réservé une partie du Centre pour les milieux aquatiques tropicaux ?

D.L. : justement elle est en cours d’aménagement et je vais te la montrer, mais elle est en construction sur une plate-forme qui sera immergée ensuite. Je travaille actuellement sur la construction d’une barrière de corail. Un simulateur, permettra de changer la vision des scènes : barrière de corail intacte, barrière en voie de dégradation et barrière dégradée.

La construction de la barrière de corail

07c.jpg

S.G. : Quels sont tes contacts en ce qui concerne les milieux tropicaux et es-tu en relation avec le Campus de Second Life?

D.L. : Nous avons des contacts dans la « Real Life » avec des personnes connaissant bien ces milieux et les résidents appartenant au groupe du Center of Water Studies nous aident beaucoup, bénévolement.

S.G. : As-tu pensé également à faire venir des conférenciers sur Second Life afin de donner de l’animation à cet endroit et à motiver les visiteurs ?

D.L. : Oui, nous avons construit une plate-forme d’observation au-dessus de la plage pouvant accueillir les personnes ainsi qu’un écran video. Mais le travail a réaliser est lourd et actuellement seulement 4 ou 5 personnes travaillent ici et les installations sont énormes.

La plate-forme d’observation

12.jpg

Delia Lake me signale ensuite que des téléporteurs seront installés pour rejoindre les différents écosystèmes et des « note-cards » pour chaque endroit.

J’ai proposé à Delia de l’aider dans la mesure de mon temps disponible sur les milieux aquatiques tropicaux et en particulier en lui fournissant des photos des différents états de la mangrove de l’île de Mayotte (océan Indien) pour la reconstitution de la barrière de corail, la mangrove etc…
Je tiens à remercier vivement Delia pour sa gentillesse, le temps qu’elle a bien voulu m’accorder et surtout je compte sur les lecteurs de cet article qui se sentent motivés pour l’aider en quoique ce soit. Rendez-lui visite, elle se fera un plaisir de vous recevoir.

* Visiter Better World 24,49,22

Soso Gao

Publicités

2 Responses to La protection des écosystèmes aquatiques sur Second Life

  1. Orisis dit :

    Très bon reportage Soso, j’y ai passé 1 bonne heure ce soir. La sim est plutôt bien construite, on y trouve pas mal d’activitées en cherchant un peu, les points de téléportation sont tres utile pour un apercu rapide….. Par contre c’est vrai que le camp fait quand meme pas mal flipper et te ramene vite a ta RL si tu prend le temps d’observer. Mais c’est aussi ca SL.

    Bon courage pour les prochaines sessions.
    Orisis

  2. sosogao dit :

    Merci Orisis Oui Camp Darfur ça prend aux tripes mais justement je pense qu’il est important de montrer aussi que SL n’est pas seulement un lieu de loisirs, mais éducatif, réaliste aussi et que les ONG sont sur SL !!! Il faut y aller dans SL pour aller jusqu’au bout de RL

%d blogueurs aiment cette page :