Notre Seconde Vie – Première partie

Notre Seconde Vie - Alain Monnier - FlammarionJ’ai la chance de compter dans mes amis Alain Monnier, un romancier talentueux et débordant d’imagination qui n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il s’apprête à sortir son neuvième roman le 5 mai prochain. Alain n’est pas un auteur de science-fiction, c’est un romancier qui s’attache avant tout à la nature humaine, quelque soit le contexte ou l’époque qui servent de cadre à ses romans. En 2001, alors que je passais mes soirées à animer des salons de chat MSN, j’ai découvert dans l’un de son roman « Survivance – Les fargier (1895-2060) » une vision des mondes virtuels qui m’avait séduit de part son réalisme. Cette vision de nos futurs mondes virtuels, qui n’occupait qu’un quart de son roman, décrivait une sorte de Second Life très avancé dans lesquels s’entremêlait vie virtuelles et réelles. J’avais retrouvé dans son roman cette ambiance qui rend les relations virtuelles si particulières et difficile à comprendre pour un non initié.
Dans son nouveau roman « Notre Seconde Vie », Alain Monnier reprend sa vision des mondes virtuels et c’est avec toujours autant d’imagination et de passion que vous pourrez suivre les destins de ces personnes plongées au cœur de ce monde virtuel étroitement mélé à leur vraies vies.

Alain Monnier ne souhaitait pas venir visiter Second Life avant la fin de l’écriture de son roman de peur de brider son imagination. J’ai donc attendu pour avoir ses impressions sur notre Second Life et c’est chose faite. Ayant terminé son roman, Alain s’est plongé depuis quelques jours dans notre monde et je lui ai demandé de nous livrer (en exclusivité) son expérience de nouveau résident ce qu’il à fait avec plaisir.

Voila donc les premiers pas d’un romancier dans notre monde, et dès le 5 mai, nous pourrons à notre tour plonger dans l’univers qu’il à imaginé de son coté. A cette occasion, Alain nous offrira un extrait de son nouveau roman. En attendant de pouvoir dévorer ce roman, vous retrouverez plusieurs fois par semaine le carnet de voyage d’Alain Monnier dans Second Life, et pour notre bonheur a tous, on commence de suite !

Plus d’info : http://www.alain-monnier.com
Notre Second Vie – Alain Monnier – Flammarion

———————————————————————————

REFLEXION D’UN NOUVEL ARRIVANT

Lundi :

Voilà plusieurs jours que je repousse le moment d’aller sur Second Life. Il me semble que ce n’est jamais le bon moment… Ce n’est pas de la crainte, car j’ai le sentiment de connaître un peu cet univers, pour en avoir parlé des semaines durant, chaque matin au café, avec l’un de mes amis qui est un fidèle résident, et pour déjà avoir écrit en 1999 un roman sur un monde virtuel. Ces dernières semaines, un autre roman a mobilisé mon attention autour de ce thème, mais je me suis refusé d’aller courir dans les allées de SL par peur de casser les ressorts de l’imagination.
Mais ce soir sera « le » soir. Le calme règne dans la maison, je vais me résoudre à affronter tous les déboires de la micro-informatique : téléchargement foireux, procédure d’installation avortée, antivirus qui bloque les entrées, la liste est sans fin.

Tout s’est étonnement bien déroulé ! Dont acte de ma mauvaise foi. Sans trop de problème je suis arrivé à ce moment étrange où appuyant sur quatre touches de direction, ce petit bonhomme s’est déplacé au gré de ma volonté (ou à peu près, ne soyons pas prétentieux). Emerveillement passager et sans doute bien désuet pour tous ceux qui pratiquent les jeux vidéos. Ca n’a jamais été mon cas ! SL est ma première expérience en la matière. Je n’ai jamais eu le goût de côtoyer monstres et martiens, de conduire des bolides, de fraterniser avec les elfes et autres merlins enchanteurs. Cette fois, il me semble – si j’en crois mon ami – qu’il y a lieu de se confronter à une forme de vie avec tout ce qu’elle a d’informel et d’impalpable… Aller en découdre avec ce qui serait une autre vie, me plaît davantage. Outre le panache, les questions semble avoir plus de panache et être source de questionnement existentiel.

Je ne veux pas parler de l’apprentissage que chacun a traversé. Disons seulement que je me déplace que je vole, que je sais à peu près regarder, que j’arrive à parler sans encore choisir mes interlocuteurs ; m’habiller est plus compliqué, la gestuelle reste primaire…
Je suis dans une île pour apprendre, maladroit et emprunté. Autour de moi il y a d’autres avatars, peu nombreux et visiblement aussi perdus que moi, si j’en juge par leur long moment d’immobilité qu’ils doivent passer tout comme moi à consulter le didacticiel. Leur parler n’est pas encore d’actualité.

Mardi :

Proust disait que le voyage le plus extraordinairement dépaysant serait celui qui consisterait à regarder notre même monde avec les yeux d’autrui… Il disait que les artistes – les peintres notamment, la figure d’Elstir -, nous offrent cela.
Je ne peux m’empêcher de penser à cette phrase en regardant ce monde défiler sous mes yeux. Ou sous les yeux de mon avatar. En cela la touche «Mouselook » me plaît. Qui de moi ou de lui regarde ?
J’ai passé trois heures, perdues au milieu de la nuit, sans vraiment m’en rendre compte.

A suivre…

Plus d’info : http://www.alain-monnier.com

Advertisements

5 commentaires pour Notre Seconde Vie – Première partie

  1. jerico dit :

    Ça fait plaisir de voir une plûme parler…
    Merci, j’ai envie de lire le roman et de lire la suite de cet article

  2. riona dit :

    j’adore!, voila vraiment le genre d’auteur que j’aimerais lire, tronquer parce-que il parle de « mon » univers?. Nenni, cette forme, cette presque pureté dans les yeux qu’il depeind avec talent me fait sourire de contentement.

    Mon café je le partagerais bien avec lui, ne serait-ce que pour apporter a son histoire un goût de rencontre forfuite mais chaleureuse.

    J’attend avec impatience aussi la suite de cet SLnaute esthete et plein de promesse. Moi je dit : Bis.

  3. DD Ra dit :

    Oui mois aussi j’attends la suite avec impatience…

  4. sosogao dit :

    C’est excellent, plein de sensibilité, modeste et tellement « vrai », vivement la sortie du livre !!! Merci pour ces extraits … 🙂

  5. lunaire dit :

    j’aimerais bien lire

%d blogueurs aiment cette page :