Willow Ahn : La  » môme  » de la photographie

Willow roseEn visiteur et admirateur de belles choses, on se laisse souvent porter par le rêve et on oublie de songer à l’artiste qui est à l’origine
Hier soir, alors que je sortais douloureusement d’une avalanche – merci Soso pour l’adresse -, une de nos fidèles lectrices m’a interpellé par IM, pour échanger quelques mots sur cette super rencontre du 26 avril. Au fil des mots, elle m’a confié qu’elle exposait elle aussi des photographies dans une galerie.
Convaincue que vous seriez ravis de pouvoir admirer de nouvelles oeuvres, j’ai sollicité une rencontre.
Willow Ahn, ravie de pouvoir partager ses images à accepter de suite mais elle était loin de s’imaginer qu’après deux heures d’entretien devant ses tirages, je lui annoncerai que je souhaitais faire un papier.

Pourtant, dès les premiers instantanés, c’était clair pour moi. Impossible de laisser dans l’ombre un tel talent et surtout une telle personnalité.
Quant à son parcours, il est celui d’une puriste qui s’accroche quoi qu’il arrive depuis l’âge de 8 ans, période où son père lui offre son premier appareil photo pour son anniversaire.
Malgré toutes les galères que rencontre un artiste, malgré toutes les pressions familiales pour rentrer dans un moule trop étroit mais si confortable de normalité, malgré les bleus à l’âme indélibiles, elle n’a jamais lâché cette passion qui la dévore. C’est toute seule qu’elle a appris les rudiments de cet art.
D’où l’idée de la surnommer  » La môme  » comme Piaf.

Willow rose

On pourrait représenter Willow Ahn avec cette photo. Elle est ce petit point rose sur le noir et blanc qui accroche le regard, pas tant par la couleur qui dérange mais plus parce qu’elle est là toute seule sur son arbuste alors que l’hiver est à nos portes et que le jardin s’est endormi.

Mais la personnalité de l’artiste se décline encore dans ses jeux de cache-cache avec la lumière. Le sujet est mis en valeur, il irradie, prend du volume, bref il éclate sur la pellicule, tout en restant simple par son décor.

Willow eglise

L’artiste s’amuse encore avec les lueurs sur les photos de paysages bretons. Un arbre dans son habit d’automne devient un tableau où se mèlent par touches la rouille et l’or, un coucher de soleil se transforme en déclinaison de nuances comme si on assistait en direct au spectacle.

Quand on demande à Willow Ahn, pourquoi elle ne se montre pas plus avant des SLiens, elle répond qu’elle n’a jusqu’alors réalisé qu’une exposition en RL. L’exercice lui semble difficile, elle a le sentiment de se mettre à nu devant ses visiteurs.
Cette vision est assez juste, on peut lui accorder. Toutefois, il est certain que c’est grâce à la pureté avec laquelle elle shoote l’instant, qu’elle lui donne toute sa valeur. Elle ne quitte jamais son appareil et saisit tous les moments, toutes les émotions. C’est pour nous un plaisir mais c’est pour elle, un regret de ne pouvoir dépasser sa sensibilité pour montrer plus, car elle entre de plein fouet dans le décor, elle le vit, le ressent avant de nous l’offrir.

Je vous conseille vivement de découvrir sa  » petite galerie  » – pour reprendre son expression – sur trois niveaux, bientôt quatre.

Lien vers la galerie :

http://slurl.com/secondlife/Moseley%20City/29/126/51

Publicités

2 Responses to Willow Ahn : La  » môme  » de la photographie

  1. Willow dit :

    Merci à Phylire, la fée protectrice des artistes à la plume d’or, qui sait si bien sonder et leur âme et leurs œuvres, merci aussi à SLO pour cette publication.
    La « petite galerie » a déménagé peu après notre rencontre pour s’installer dans un château !
    Je vous donne donc ici ses nouvelles coordonnées :
    http://slurl.com/secondlife/Moseley%20City/164/54/22

  2. Marc Moana dit :

    Vous pourrez également admirez ses photos de l’action EP-AIRE qui sont à présent en exposition permanente dans l’espace de AIRE (pour vous y rendre, taper AIRE dans le moteur de recherche de SL, puis sur place utilisez le teleporteur direction espace EP-AIRE).
    Merci encore à toi Willow.

%d blogueurs aiment cette page :