Etopia : vivre ensemble dans un eco-village sur Second Life

J’ai rendu visite à mon ami WilliamThewise Goodman sur Etopia Island et nous avons longuement discuté de la réalisation qu’il a entreprise. En premier lieu William a voulu créer cette île dans un but éducatif axé sur le développement durable avec, conjointement, la création d’un éco-village avec tous ses besoins nécessaires aux habitants.

20070525william_thewise_goodman_001.jpg

Etopia est, en effet, une île qui propose un quotidien « moderne » donc adapté, disposant d’une grande variété de propositions durables en termes de développement et d’environnement, mais réalistes, pour le logement, le transport, la production d’énergie, le traitement d’eaux usées, la production alimentaire locale, l’enseignement, le divertissement et la communauté…

2007050614.jpg

Le message de WilliamThewise Goodman semble simple… : « Un style de vie dans le cadre d’un développement durable est réalisable. Les affaires dans Second Life sont profitables et la vie dans notre communauté est un amusement, une expérience éducative et utile, riche en contenu … »

Cette pensée donne à réfléchir et j’ai voulu me rendre compte des possibilités réellement offertes à Etopia et je n’ai pas été déçue.

L’impression donnée par l’île, lors de ma première visite a été celle d’une belle réussite en termes de paysages et d’un lieu de promenade agréable, mais l’entreprise va beaucoup plus loin et il faut en visiter tous les recoins pour le comprendre. Lorsque vous arrivez sur l’île vous êtes sur une petite plateforme : une station de tram, ce dernier passant toutes les 5 minutes et vous permettant de faire le tour de l’île avec des arrêts programmés.

2007050613.jpg

C’est parti pour la découverte. Paysages européens, diversifiés, montagnes, cascades, présence d’éoliennes, mais aussi bord de mer. Ce tram passe dans une région montagneuse (Moutain Station) avant de redescendre en bord de mer ou vous arrivez à Bayview Station.

2007050608.jpg

Vous descendez et là vous arrivez par un chemin à la maison communautaire de Etopia eco-village, réservée aux habitants de l’île et dédiée à divers événements et vous pénétrez dans le coeur de l’Eco-village sur une place : les maisons sont simples, agréables et confortables, de plein pied ou en étage… et l’ensemble est particulièrement fleuri. Une envie soudaine d’y vivre !!!

20070525snapshot_009.jpg

Elles sont à louer : de 500L$ pour des maisons à un niveau offrant 150 prims, à 1100L$ pour des habitations avec un étage de 250 prims, sans compter l’utilisation gratuite de toutes les activités de l’île. En me balladant dans l’éco-village, j’ai trouvé également Maxi’s Place où l’on peut boire du café provenant du commerce équitable bien sûr… Le commerce équitable est un mouvement social organisé qui a pour but de promouvoir des standards pour la règlementation du travail international, la science de l’environnement et la politique sociale dans des secteurs liés à la production de certaines marchandises étiquetées. Le mouvement est concentré, en particulier, sur des exportations de pays en voie de développement vers les pays « dits » développés.

20070525snapshot_008.jpg

La stratégie du commerce équitable est donc de travailler délibérément avec des producteurs marginalisés afin de les aider à redresser une position de vulnérabilité en termes d’échanges internationaux ainsi qu’à devenir dépositaires dans leurs propres organisations, pouvant ainsi jouer un rôle élargie dans l’économie mondialisée. Dans le cas présent, Fair Trade labelling est un système de certification conçu pour permettre aux consommateurs d’identifier les marchandises qui répondent aux standards imposés par FLO International. Allez donc retrouver les résidents et les visiteurs au Maxi’s Place Organic Coffee House, ambiance garantie dans un cadre très agréable et petites tables en extérieur avec l’arrivée de l’été…

2007050648.jpg

J’ai continué ma petite marche et en sortie de village j’ai eu le bonheur de trouver, devinez quoi ?, un jardin communautaire rempli de fleurs, de fruits et de légumes !!! sans compter les jardins privés installés sur les toits en terrasses des habitations des résidents sliens… En bord de mer, des panneaux solaires permettent de procurer de l’énergie au village et un peu plus loin une « tribu » d’éoliennes.

2007050636.jpg

2007050640.jpg

En longeant le bord de mer, un peu plus loin, vous trouverez aussi un grand panneau Greenpeace ; prenez le dinguy pour aller retrouver et protéger la baleine…

N’oubliez pas d’essayer Gondola, une sorte de téléphérique en forme d’oeuf au départ du village, à Homestead Station et qui vous conduira directement en montagne à Eagle Station. De là vous emprunterez le sentier pentu vers le Nid d’Aigle ; des panneaux vous expliquent comment protéger la forêt contre les incendies, grâce à des rappels sur leurs origines et leur prévention. Au niveau international, le risque des feux de forêt majeurs peut être atténué en partie par une réduction ou un changement d’attitude qui demandent, certes, un peu de discipline et du respect envers la nature et principalement dans les régions où le vent est parfois violent et souvent très présent comme dans le sud-est français. Ainsi les personnes vivant dans ce genre de zones à risque, doivent absolument prendre un certain nombre de précautions (matériaux de construction résistant aux flammes, coupe-feu, désherbage…), des enseignements qui, repris sur Second Life, peuvent avoir une certaine valeur éducative dans RL. En préservant nos forêts, nous préservons leur écosystème.

2007050623.jpg

2007050629.jpg

Bref, une multitude de faits et de gestes pouvant être observés sur cette sim, tout en la découvrant, seul(e) ou en groupe et qui font partie d’un système éducatif car Second Life c’est aussi un moyen de faire passer des messages pour sauver notre planète. Etopia, un exemple de communauté villageoise parfaitement adaptée au développement durable.

Et si nous sommes bien sur Second Life, nous pouvons toujours rêver que nous pourrions être parfaitement bien dans Real Life !!!

Soso persuadée qu’elle pourrait vivre dans un Etopia qui ne soit pas une utopie !!!

3 commentaires pour Etopia : vivre ensemble dans un eco-village sur Second Life

  1. Drassal dit :

    Dans la vie réelle nous réalisons un peu cet imaginaire d’un lieu de vie et cadre de vie de qualité qui respecte les génerations futures appelé Eco Hameau. Ce sont des groupes de 10 maisons bioclimatiques…proche d’un village, habitées par des personnes de tout âge et situations socioprofessionnelles. La plus part des maisons sont autoconstruites partiellement par leur occupants à la suite d’un stage (avec architecte et artisans) qui leur permet de déposer en commun leur permis de construire et pour ceux qui le désirent d’être accompagné par la formation pour leur réalisation. Ces maisons ( murs de paille en partie nord, chaux et chanvre, briques de terre crue pour l’inertie thermique, ossature bois etc.) économisent 80 % d’énergie et ont une empreinte écologique faible en raison de la provenance locale de la plus part des matériaux.
    La conception en hameau ( et non en lotissement) autour d’une placette sans voiture et petite halle, permet d’économiser l’espace naturel en réduisant les parties privatives ( moins de 800 m2) et de gérer collectivement deux hectares pour des vergers et jardins , le recyclage des eaux usées par voie végétale, des espaces récréatifs.
    C’est un comité local d’accueil ( associatifs locaux) qui garantit la mixité d’âge et sociale des nouveaux arrivants pour faciliter l’intégration familiale et professionnelle au territoire d’accueil (village, pays) justement pour ne pas en faire une « île » comme à Etopia.
    Comme à Etopia les énergies renouvelable sont très présentes et le vivre ensemble se construit par la conception et la réalisation en commun des maisons et la gestion des terrains collectifs. L’eco hameau est un lieu de vie et non un lotissement dortoir dans une commune rurale, il interesse des personnes qui peuvent délocaliser de la ville leur activité économique (ADSL et Internet y participe), des préretraités, des entrepreneurs ruraux et des habitants du local qui ne trouvent plus de maison à prix abordable en raison de la flambée spéculative des prix du foncier.
    Ainsi les éco hameaux participent de notre objectif de rendre les campagnes, loin des villes, vivantes et accueillantes. Le développement local nous intéresse tout autant que le développement durable. Nos premières réalisations naissent dans le Sud Ouest et si cette aventure réelle de qualité de vie et de cadre de vie vous interesse, vous pouvez nous écrire. Notre asso : aes1@club.fr s’appelle les auto eco constructeurs de l’économie solidaire.

  2. Hernandez dit :

    Bonjour,
    J’ai 55ans et travaille et habite en nord isere ( proche de lyon). Je souhaiterais mettre en place un projet d’éco village ds ma région qui a encore une ruralité importante.
    Ma principale préoccupation est la mise en place du foncier: sous quelle forme juridique…? Merci pour vos observations sur ce sujet

  3. Peyrous Marie dit :

    Depuis quelques temps, je cherche un lieu pour vivre en communauté, (j’ai 64ans).
    Où se situe vos communautés ?
    J’aimerai rester en France, pourriez vous m’envoyer
    une documentation, svp.
    Amicalement
    M.Peyrous

%d blogueurs aiment cette page :