Cette semaine dans les médias

Belle semaine, encore, sur la visibilité autour de Second Life dans les médias. Le métaverse semble bien s’installer jusque dans les rubriques économiques jusque-là frileuses sur l’intérêt des mondes virtuels voisinant avec les grands noms des entreprises. Dernières citées ces jours-ci, cinq grandes marques françaises : Alstom, Areva, CapGemini, L’Oréal et Unilog, toutes associées à ce phénomène que personne ne semblait prédire quelques semaines auparavant : le recrutement dans SL. Cependant une belle actualité ternie par l’association Famille de France que révèle Libération vendredi : « Familles de France demande (…) que l’on débranche l’accès de Second Life, privant du jeu, plusieurs centaines de milliers de français (7 millions d’utilisateurs dans le monde) ».

 

Mais revenons d’abord au beau loupé de la semaine passée…

 

6 240 591. On ne pouvait rater cette donnée (de résidents inscrits au 10 mai 2007) imprimé sur la pleine page consacré à Second Life dans Figaro du 25 mai (le logo SL tient sur un tiers de page en plein milieu !) avec pas moins de trois articles, plusieurs graphiques et une brève bio des avatars de Anshe Chung, Philip Linden, et Reuben Millionsofus.

 

A propos du fondateur de SL, Paule Gonzalès note qu’« Appartenant encore à cette génération pionnière de la Toile qui croit à une grande fraternité planétaire grâce au miracle de la communication, Philip Rosedale n’a (…) pas l’intention de changer de modèle. Il note que, contrairement à d’autres univers virtuels, « seul Second Life est un jeu ouvert à tous, ce qui explique son succès ».

http://www.lefigaro.fr/economie/20070525.WWW000001226_un_univers_a_caractere_feodal_selon_son_fondateur.html

 

Valérie Collet propose un sujet sur Les lois et les codes d’un microcosme parallèle : « Premièrement, derrière chaque avatar se cache une vraie personne: les entreprises doivent donc veiller à leur réputation. (…) Deuxième observation : aucune entreprise commerciale présente sur un monde virtuel n’a su développer un canal de distribution rentable (…). Enfin, la multiplicité des environnements virtuels a développé les réseaux communautaires, le jeu en ligne et la simulation. Il est probable qu’à terme un petit groupe de mondes virtuels survivra et que les avatars pourront passer de l’un à l’autre ». L’auteure se base sur des chiffres récemment publiée par le cabinet d’analyse Gartner.

http://www.lefigaro.fr/economie/20070525.WWW000001229_les_lois_et_les_codes_dun_microcosme_parallele.html

 

Le monde pas si virtuel de Second Life est ainsi décrit par Marie-Catherine Beuth qui est le titre principal de cette enquête. « Paysages pelés, casinos animés, quartier rouge d’Amsterdam et églises interactives surgissent lors d’un parcours inévitablement erratique, dénonce la journaliste. Bâtiments vides, graphisme baveux d’un autre âge, ergonomie hasardeuse sont des reproches courants faits à ce «métavers» (…). Au quotidien, on dénombre en moyenne 20 000 résidents actifs chaque jour dans Second Life (…) rappelle l’internaute… Les meetings politiques (éventuellement sabotés) jouxtent des casinos (…) et jobs de strip-teaseuses. (…) Des forums de recrutement et des centres de formation surgissent entre bars irlandais et stades de base-ball… » semble s’inquiéter la visiteuse. Enfin, Les résidents attendent maintenant avec curiosité (…) Playboy Magazine qui doit s’implanter dans Second Life (…) », assure t-elle.

http://www.lefigaro.fr/economie/20070525.WWW000001225_le_monde_pas_si_virtuel_de_second_life.html

 

Dimanche 27 Mai

Dans la deuxième heure de « l’Atelier numérique » sur BFM radio, Anne Choktsang se penche sur le mot Metavers. Un sujet inspiré du billet écrit par Jean-Christophe Capelli.

http://www.radiobfm.com/index.php?id=emissionatelier

http://capelli.typepad.fr/capelli/2007/04/gartner_80_des_.html

 

Suzanne Vega, pionnière de Second Life, note Lematin.ch dans un bel article consacré à la chanteuse de folk . « L’an dernier, elle était la première artiste internationalement reconnue à donner un concert sur Second Life (…). L’expérience était très étrange, confie la chanteuse, je ne connaissais pas le jeu avant d’y être invitée. (…). J’ai chanté, joué de la guitare, et même donné une interview pour Second Life. C’était drôle et beaucoup moins informel qu’un vrai concert, car tout le monde était à la maison, dans son pyjama ou pas. Je chantais comme dans un show à la radio, mais je pouvais lire les réactions du public en direct. C’est une nouvelle sorte de concert ».

http://www.lematin.ch/pages/home/loisirs/musique_concerts/loisirs_musique_concerts__1?contenu=263051

 

Lundi 28 mai

Quand Second Life sert à recruter titre Le figaro dans son cahier Réussir, sous la plume d’Anne jouan qui rappelle que « Le groupe Accenture va chercher de nouveaux profils grâce à cet univers virtuel ». « Chaque candidat d’Accenture devra d’abord créer son « avatar » (…). Car ce sera l’avatar qui dialoguera avec un recruteur pendant 20 à 30 minutes. Les horaires d’entretien sont prévus pour coller au mieux à la vie active des candidats puisqu’ils se dérouleront le matin de 7 h 30 à 9 h 30 et de 18 h 30 à 21 heures. (…) « Bien sûr, ces rencontres sur Second Life ne remplaceront pas les entretiens de visu dans la vraie vie », insiste Caroline Rigaud. À partir du 25 juin, les candidats retenus seront d’ailleurs auditionnés ».

http://www.lefigaro.fr/emploiactu/20070526.FIG000001222_quand_second_life_sert_a_recruter.html

 

Belle visibilité de Second Life dans La tribune.fr. Blandine Hénault propose un papier sur La révolution en marche de Second Life. Les grandes lignes de ce Metavers y sont développées qui rappelle dans son dernier paragraphe qu’ « au dernier Forum économique mondial de Davos (le WEF, World Economic Forum) qui réunit les plus importants dirigeants économiques et politiques de la planète, Second Life a été mis en vedette ».

http://www.latribune.fr/info/La-revolution-en-marche-de-Second-Life-~-ID91471E46F19B60BCC12572E900319080

 

Infos-du-net.com propose comment Trouvez un emploi sur Second Life. Avec l’exemple du Groupe Vedior France/Expectrade (communiqué de presse publié sur SLObserver par Soso). « L’agence virtuelle sera donc composée de cinq recruteurs qui auront plusieurs missions dans le jeu. (…) Ils joueront un rôle de « chasseur de tête », (…) devront assurer une permanence à l’agence afin d’accueillir les candidats se présentant spontanément et réceptionner leur CV. Les infos.com révèle qu’une vingtaine de CV ont déjà pu être validés et les premiers profils sélectionnés sur SL viennent d’intégrer les viviers d’expectra ». Estjob.com ajoute que « par cette présence sur Second Life, expectra, spécialisé dans le recrutement hautes compétences, compte recruter de nouveaux talents, des profils pointus en phase avec les métiers de l’informatique et de l’ingénierie d’aujourd’hui et de demain ».

http://www.infos-du-net.com/actualite/10660-emploi-second-life.html

http://www.lesinfos.com/news59238.html

http://www.estjob.com/fr/fil_info/page.aspx?article=3046

 

Des cartes de crédit pour faire ses achats dans Second Life titre ZDNET. « First Meta, une start-up de Singapour, spécialisée dans les services financiers et bancaires, va proposer aux résidents de l’univers en ligne des cartes de crédit et services associés ». « First Meta, indique News.fr, se rémunérera en fonction des taux d’intérêts appliqués ».

http://www.news.fr/actualite/business/0,3800001900,39369789,00.htm

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39369770,00.htm

 

Mardi 29 mai

La voix 3D dans Second Life initialement prévue pour le second trimestre 2007 est quelque peu retardée selon Le Monde Informatique (pas avant juillet). Petite consolation, Vincent Delfau nous apprend que « le son semble particulièrement clair, plus distinct que celui d’une ligne téléphonique ordinaire. Il est également géolocalisé : si votre interlocuteur virtuel est à votre droite, sa voix vous parvient par l’écouteur droit. S’il vous parle de loin, les sons qu’il émet sont atténués ».

http://numerique.lemondeinformatique.fr/internet/actualites/lire-extinction-de-voix-sur-second-life-2323.html

 

« Le succès des univers virtuels s’étend au monde de l’entreprise », reconnait Le Monde. « Les mondes virtuels investissent aussi les grandes entreprises, qui voient dans ces interfaces un système de communication efficace. Des sociétés informatiques comme IBM et Sun produisent des applications destinées à un usage interne, où le virtuel devient l’extension naturelle du travail », note Laurent Checola.

Le Monde – rubrique technologie – 29 mai 2007

 

Sosmaddie.dhblogs.be (blog sur la disparition de Madeleine McCann) indique que « des affiches dans les rues, cubes rotatives de plusieurs tailles, remplies de photos de la petite fille disparue au Portugal, des avatars (personnages) qui circulent avec des affiches afin de les montrer a différents endroits. (…) D2TK, le propriétaire d’un magasin à Second Life, Tatoo Korvin, est l’auteur de l’affiche qu’on trouve dans les rues de ce monde virtuel ».

http://sosmaddie.dhblogs.be/archive/2007/05/29/madeleine-mccann-dans-“second-life”.html

 

Jeuxonline.info commente la Démographie mise à jour de Second Life tiré d’une info de Emarketer.com

http://www.jeuxonline.info/actualite/14640/demographie-mise-jour-second-life

http://www.emarketer.com/Article.aspx?id=1004900

 

Mercredi 30 mai

Enfin, La Suède inaugure son ambassade sur Second Life signale une dépêche AFP qui rapporte que « la cérémonie s’est déroulée en présence du chef de la diplomatie suédoise Carl Bildt, à l’Institut suédois de Stockholm, entité du ministère des affaires étrangères dont la tâche est de fournir des informations sur la Suède. (…) Les visiteurs pourront par exemple consulter des oeuvres du Musée national de Stockholm, partenaire du projet ou encore pénétrer dans l’ancien bureau de Raoul Wallenberg à Budapest, ce diplomate suédois qui sauva des milliers de juifs hongrois pendant la Seconde Guerre mondiale ». « L’Institut, écrit Anne-Françoise Hivert dans Libération, a déboursé 1 200 euros pour s’acheter une île de 64 hectares dans

Second Life. (…) Les visiteurs de Second House of Sweden pourront assister à des projections de films suédois ainsi qu’à des concerts de grandes stars du royaume scandinave ». « Après les Maldives qui ont commencé le 22 avril, et la Suède, note imarginal.com, la Macédoine et les Philippines envisagent de faire de même ».

http://www.france24.com/france24Public/fr/administration/article-afp.html?id=070530113257.thypeuvh&cat=science

 

Jeudi 31 mai

CXP (Veille et expertise sur les progiciels) propose un article intitulé sur GRH – Second Life crée un nouveau mode de recrutement suivi de l’avis du CXP de Claire-Marie de Vulliod fort instructif.

(Je ne me risquerai pas à rapporter ici volontairement aucun extrait puisque malheureusement les mentions légales de ce site sont draconiennes : « L’insertion de liens hypertextes vers le site www. .fr est interdite sauf autorisation préalable et écrite de CXP. » Dont acte, NDLR).

 

L’Oréal Paris, le glamour jusque dans Second Life titre Raphaële Karayan pour le journaldunet.com. un excellent papier (comme toujours, chez JDN, non? NDLR), mais qui, là… date un peu !

http://www.journaldunet.com/ebusiness/crm-marketing/actualite/0705/070531-loreal-miss-second-life.shtml

 

Trouver un boulot sur Second Life annonce TF1.fr. On aurait cru un instant une combine pour ramasser des Linden Dollars, mais non… Sophie Lutrand se penche sur les groupes qui investissent Second Life pour recruter des candidats : (…) nous allons expérimenter quelque chose de très nouveau, s’enthousiasme Daniel Prin, DG de la société organisatrice. L’entretien se fera entre deux avatars et sous la forme d’un chat. Tout l’aspect non verbal de l’entretien, la tenue, la posture, la façon de s’exprimer, ne seront pas visibles ». Quant aux fautes d’orthographe, « 100% des étudiants en font, heureusement que ce n’est pas rédhibitoire », estime le responsable d’Areva. Chez Capgemini, l’expression écrite, même pour lesprofils d’informaticiens, fera partie des critères de sélection ». Selon l’AFP, « l’univers virtuel Second Life est en train de devenir un terrain de chasse aux talents pour certaines grandes entreprises, à la recherche de jeunes tournés vers la technologie et l’innovation. Cinq groupes français Alstom, Areva, CapGemini, L’Oréal et Unilog participeront les 19, 20 et 21 juin à un « salon virtuel de recrutement » (…). Des rendez-vous à des heures précises seront donnés aux personnes retenues, pour des entretiens d’une vingtaine de minutes. Les recruteurs auront l’apparence d’avatars ou personnages virtuels et seront eux-mêmes face à des avatars candidats. Ils communiqueront via un « chat ». Là, la cravate ne sera pas de rigueur. « Dans les entretiens classiques, on est souvent intimidé. Avec Second Life, on sera tout de suite dans la proximité. Une barrière va tomber », pronostique Guerric de Beauregard, de la direction communication de L’Oréal (cosmétiques) ». « Nous ne savons pas quels profils nous allons rencontrer. Nous restons ouverts, même si nous nous attendons en particulier à trouver des profils marketing », confirme Yann Aufray, responsable e-recrutement de L’Oréal. Stéphanie Renault pour 01net rapporte que « chacune des cinq entreprises a déboursé environ 22 000 euros pour participer à l’événement (…) « 150 entretiens ont été réalisés à la mi-mai par HP, Microsoft, TMobile, Verizon E-Bay et par Sodexho, précise Thomas Delorme (responsable stratégie interactive de TMPNEO, NDLR). Mais pour l’instant, aucune embauche ferme n’a été concrétisée ». Transmise par Sosogao, l’adresse du site Rue89 publie Second Life: bienvenue dans le recrutement 2.0. L’auteur Julien Martin a la riche idée d’insérer dans son texte des brèves audio de Bruno Dumas, Directeur des ressources humaines de Capgemini France et celle de Thomas Delorme, responsable de la stratégie interactive de TPM Neo.

http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,3462031,00-trouver-boulot-sur-second-life-.html

http://www.france24.com/france24Public/fr/administration/article-afp.html?id=070601160622.kiqj3if9&cat=economie

http://www.01net.com/article/350163.html

 

Vendredi 1er juin

categorynet.com publie un communiqué sur l’ Exposition virtuelle sur Second Life en avant-première de la sortie de la première monographie en français du photographe américain Aaron. (…) « Il est important de noter que l’ensemble des photographies présentées dans cette exposition le sont avec l’accord de l’artiste afin de respecter aux mieux les droits de chacun ».

http://www.categorynet.com/v2/content/view/45816/382/

 

Dans Les Echos, Roland Garros tape la balle dans Second Life avec cette questiuon de Franck Niedercorn : « Alors le tennis en général et Roland Garros sont-ils solubles dans Second Life ? Réponse : aujourd’hui non. Tout d’abord parce que le stade de Roland Garros n’est pas reproduit sur l’île numéro 7 où IBM a localisé son application. « Question de droit et d’image », explique Alex Loth, le responsable informatique de Roland Garros. Si bien que mon avatar s’est promené dans un univers n’ayant rien à voir avec le stade de la Porte d’Auteuil. On est en principe sur le court central. Mais sans gradins et sans public, il a la tristesse d’un club de banlieue défavorisée. Rien à voir avec le chic de la porte d’Auteuil ». (Je rappelle le SLURL qui visiblement à de la difficulté à circuler sur la toile http://slurl.com/secondlife/IBM%207/126/182/23, NDLR)

 

Le recrutement toujours d’actualité puisque Second Life, [est un] nouveau terrain de chasse pour repérer les talents, selon une dépêche AFP. Pour l’Atelier.fr Second Life se transforme en agence pour l’emploi. Le monde virtuel va plus loin dans l’imitation du monde réel: les agences de recrutement et les entreprises démarchent des avatars pour offrir de véritables emplois ».

http://www.france24.com/france24Public/fr/administration/article-afp.html?id=070601160622.kiqj3if9&cat=economie

http://www.atelier.fr/medias-loisirs/second,life,transforme,agence,emploi-34535-30;actu.html

 

Toujours dans L’atelier dans la rubrique en direct de la Silicon Valley, Dominique Piotet (Président de l’Atelier BNP Paribas à San Francisco) nous invite à une visite chez LindenLab, éditeur de SecondLife. « La société qui l’a créée est installée dans un bel immeuble en brique de la ville, proche de la baie. LindenLab a tout de la start-up telle qu’on se l’imagine. Des couleurs vives aux murs, de grands ballons de gymnastique en guise de fauteuils, des affiches relatant l’épopée de la société dans la presse, des jeunes en tenue décontractée… Silence et concentration règnent dans l’immense open-space blanc dédié aux 60 salariés de la société, dont 35 développeurs. Tous rivés à leurs multiples écrans d’ordinateur, casque sur les oreilles ».

http://www.atelier.fr/direct,silicon,valley,monde,virtuel,second,life,club,mickey-34540-dossier.html#sommaire

 

Nouvelles initiatives trouvé en avant-première dans slbusinessreview. GoFluent ouvre le premier centre de formation linguistique européen sur Second Life. Selon le communiqué de presse, « goFluent fait son entrée dans Second Life, devenant ainsi le premier centre de formation linguistique européen à faire bénéficier à ses clients des immenses opportunités proposées par les mondes virtuels ».

Par ailleurs McKinsey organise un concours d’entreprises virtuelles. « Le célèbre cabinet de conseil en stratégie, a lancé la Virtual Venture Competition, un concours de création d’entreprises virtuelles dans Second Life ».

L’auteur rappelle également l’opération menée par SLDimension sur l’industrie de la plasturgie qui s’installe dans Second Life.

http://www.slbusinessreview.com

 

Fermons donc tristement cette semaine avec l’article de Catherine Maussion qui révèle que « Familles de France attaque en justice le monde virtuel en raison de ses contenus jugés sulfureux. L’association entend verrouiller complètement l’accès au site. (…) Tout cela à cause d’infractions que l’association a fait constater : «de la scatologie, de la pornographie, des jeux d’argent, de la visualisation de contenus sensibles», explique Maître Antoine Chéron, son avocat… (…) Au-delà de Second Life, l’Association vise bien les fournisseurs d’accès, rêvant de faire interdire tout court l’accès au jeu ».

Sur sa page d’accueil, l’association titre à sa Une SECOND LIFE ET LES DERIVES D’UN MONDE VIRTUEL et diffuse son communiqué de presse. Dans la soirée, la ligue ODEBI (organisation indépendante destinée à défendre les droits et libertés fondamentaux dans la société de l’information, NDLR) « rappelle aux membres de cette association qu’ils sont eux-mêmes responsables de leurs enfants, et qu’il leur revient d’assumer entièrement leur rôle de parent, en particulier en accompagnant leurs enfants dans la découverte du Net, au lieu de se défausser de leur rôle sur une décision de justice ».

En octobre 2006, Aymeri Sutour sur le site Ecran de Libération signalait que « Familles de France a (…) décidé, unilatéralement, la création d’un « Comité Jeux Vidéo ». (…) Pour le « Comité jeu vidéo » de Familles de France, donc, les critères sont stricts : pas de violence, pas de sexe (suggéré ou visible), pas de stupéfiant (tabac inclus) et rien n’impliquant l’atteinte aux bonnes mœurs (violation de la loi).(…) A l’heure actuelle, 10 jeux ont déjà été labellisé Familles de France : Animal Crossing Wild World, Fifa 07, David Douillet Judo, FC manager 07, GTR 2, New Super Mario, Nintendogs, PES 6, Tiger woods PGA tour 07 et Top Spin 2. (…) Electronic Arts France (deux jeux cités) et Nintendo France (trois jeux cités) (…) ont répondu tous deux la même phrase laconique : « nous en restons aux labels PEGI déjà en place ».

Un paragraphe est consacré à Second Life en page 31 du « dossier de presse vidéo » de Famille de France d’octobre 2006 au format PDF.

Tout au lond de la journée, blogs et sites médias ont largement relayé l’article de Libération.

http://www.liberation.fr/actualite/ecrans/257559.FR.php

http://www.familles-de-france.org/customer/product.php?productid=534&cat=&page=&XCARTSESSID=ba473fb66fbb93d01c3e8e260fc7f686

http://www.ecrans.fr/spip.php?article331

http://www.familles-de-france.org/pdf/Video.pdf

 

La phrase de la semaine :

« Second Life est un monde sans police où il est difficile de se faire grand mal. Et il n’y a pas de raison que cela change (…) Si quelqu’un se comporte mal sur le territoire d’un autre (…) il est toujours possible de l’empêcher de revenir ».

Philip Rosedale, fondateur de Second Life, – Le Figaro – Page 22 – Samedi 26 & dimanche 27 mai 2007

 

La vidéo de la semaine :

http://www.youtube.com/watch?v=9BFBpCrvr2Y

Publicités

2 Responses to Cette semaine dans les médias

  1. Joannie dit :

    Merci Skall d’avoir écouté ma demande, c’est super clair à lire maintenant.

  2. skall dit :

    Salut Joannie, c’est moi qui te remercie. Ma contribution est avant tout faite pour les internautes.

%d blogueurs aiment cette page :