Familles de France, ce week-end dans les médias

Riona le développe dans son billet Avis de moralité sur Second Life. Cette attaque en justice de l’associaltion contre SL et les FAI fait également grand écho sur les blogs et sites médias. Bref aperçu sur de très nombreuses réactions.

Vendredi, Catherine Maurisson publie dans le quotidien Libération un article intitulé Familles de France attaque Second Life. « Familles de France attaque Second Life, et «à titre subsidiaire», la dizaine de fournisseurs d’accès français, porte d’accès depuis la France, au monde virtuel et à ses contenus jugés sulfureux. L’audience se tiendra au TGI de Paris le 18 juin prochain, suite à une assignation en référé. L’association vise l’éditeur et hébergeur du site, Linden Lab, à San Francisco. Méfiante, elle a pris soin d’assigner en second, les fournisseurs d’accès, au cas où l’Américain ne ferait pas le déplacement ». À la une, sur le site de l’association, le communiqué de presse disponible également au format PDF intitulé Second Life et les dérives virtuel explique que Familles de France « réclame des mesures techniques efficaces de protection afin que des contrôles soient mis en place pour empêcher l’accès à ces dérives par les mineurs ».

Canardplus ouvre le ban. « Nos « vieux amis » de Familles de France repartent en croisade (…) ». « Cette association considérée comme ultra-droitière attaque Second Life et les fournisseurs d’accès à internet. C’est une chasse aux sorcières virtuelle » renchéri jeuxvideo.fluctuat. Ariase se demande si « Second Life est-il plus en cause qu’un autre site ou logiciel ? Ou sert-il de cheval de bataille et de symbole ? ». « infos-du-net pense que Famille de France ne s’arrête pas là et fait d’une pierre deux coups en attaquant par la même occasion les fournisseurs d’accès à Internet ». Mais ZDnet rappelle que les arguments des fournisseurs d’accès sont rôdés: « Nous serons prêts à chaque fois à nous battre bec et ongles pour rappeler que nous sommes neutres, et que nous n’avons pas à filtrer » (…). D’ailleurs, macgamezone estime que « Famille de France devrait plutôt s’attaquer aux parents qui ne se servent pas des outils à leur disposition ! ». Sur 01net., Christiane Therry, déléguée générale de l’association argumente que « le filtrage n’est pas forcément efficace, que ce n’est pas évident techniquement, l’association le reconnaît, Familles de France demande donc l’interdiction pure et simple de l’accès ». Dans la soirée, la ligue ODEBI « rappelle aux membres de cette association qu’ils sont eux-mêmes responsables de leurs enfants, et qu’il leur revient d’assumer entièrement leur rôle de parent, en particulier en accompagnant leurs enfants dans la découverte du Net, au lieu de se défausser de leur rôle sur une décision de justice ». En effet, Uther rappelle dans jeuxonline.info que pour mémoire « Second Life est interdit aux mineurs. Linden Lab met Teen Second Life à la disposition des internautes les plus jeunes, une version plus strictement modérée de son metaverse ». Oui mais… L’association répond dans le Nouvelobs en ligne qu’elle « déplore que l’espace « spécial mineurs » ne présente « aucun intérêt ».

Rappelons qu’en octobre 2006, déjà, Aymeri Sutour sur le site Ecran de Libération signalait que « Familles de France a (…) décidé, unilatéralement, la création d’un « Comité Jeux Vidéo ». (…) Pour le « Comité jeu vidéo » de Familles de France, donc, les critères sont stricts : pas de violence, pas de sexe (suggéré ou visible), pas de stupéfiant (tabac inclus) et rien n’impliquant l’atteinte aux bonnes mœurs (violation de la loi). (…) Electronic Arts France (…) et Nintendo France (…) ont répondu tous deux la même phrase laconique : « nous en restons aux labels PEGI déjà en place ». A cette occasion, un « dossier de presse vidéo » de Familles de France d’octobre 2006 était publié dans lequel un paragraphe consacré à Second Life indique que « le jeu en ligne Second Life édité par Linden Lab se déroule dans un univers virtuel persistant. Il s’agit d’une simulation sociétale virtuelle, permettant de « vivre une seconde vie », parallèlement à la réalité, visant à recréer une « utopie artificielle ». Il est possible d’acquérir des objets, introduire ses propres créations dans le jeu. Les possibilités offertes au joueur sont si nombreuses que certains ont ainsi pu créer un réseau de prostituées virtuelles disponibles dans l’univers de Second Life ». Le rapport cite « un article du journal Le Monde (La prostitution virtuelle s’invite dans le jeu en ligne Second Life publié le 1er Mai 2006 par Alexandre Piquard, NDLR) [qui] s’est penché sur les dérives sexuelles de ce jeu ».

Famille de France aura au moins réussie une chose, faire parler d’elle dans les médias…

11 commentaires pour Familles de France, ce week-end dans les médias

  1. didier Planer dit :

    on se croirait au moyen age pendant la chasse au sorciere, mes enfants ont leur avatar sur sl mais ils sont aussi très bien informés et formés ( et on me complimente sur leur politesse, ça fait plaisir) et ne sont jamais loin de moi, finalement SL c’est exactement comme la vraie vie.. A quand l’interdiction de l’école par familles de france ( ben oui, on a relevé quelques cas d’atteintes aux enfants dans les écoles)… sincèrement ces gens la sont stupide et bornés..

  2. artsys dit :

    Après 2000 ans de mensonges*, de morts pour rien, de tortures, ils veulent remettre le couvert.
    Qu’ils fassent le ménage devant leur porte avant d’asséner la morale aux gens.

    *voir:
    La découverte ressente du tombeau de Jesus, enfin de sa famille et comprendre l’ampleur des dégâts des 2000 ans passés. Pire l’esprit encore pour eux le christianisme, enfin des règles de vie en société aurait été inventé par une femme, la femme de Jesus. Et elle a été obliger de fuir dans le sud de la France, fuir la violence inhumaine de cette époque pour protéger son fils.

    Alors que ces gens là, foutent la paix au monde et cela à jamais et pour des siècles et des siècles.

  3. neoznet dit :

    Halte à l’inquisition!!
    Vive l’Internet Libre!
    Second Life est un mode libre, et je pense qu’ils ne supportent pas que les gens puissent s’exprimer correctement.
    C’est révoltant de voir ça dans un pays libre… Navrant!!

  4. laurent dit :

    skall , effetivement cela permet au moins de parler de Second life …

  5. johnlost dit :

    Il y a eu les mêmes réactions avec l’arrivée des premiers sites web …
    Et à force de répéter qu’il y a du porno, des jeux d’argents, … d’une part on incite certain à chercher d’autre part on oublie qu’il y a tant d’autres choses sur SL. Mais je ne vois pas FdF parler des concerts de jeunes artistes, de la formation en ligne, des créations artistiques…. Passez me voir je vous ferai visiter …

  6. Snoop78 Colville dit :

    Et bien moi, je dis BRAVO !!
    Oui, un grand BRAVO à l’association « Familles de France » qui au delà de se ridiculiser (une nouvelle fois) et de se décrédibiliser par cette assignation aussi groteste qu’hilarante, va obtenir le résultat inverse de celui qu’elle escomptait, à savoir : un afflux de nouvelles personnes dans notre univers virtuel !

    J’espère que la société « Linden Lab » leur versera une petite subvention pour cette publicité gratuite dont elle fait l’objet ! :))

  7. sanata Novi dit :

    SL étant un reflet du RL, pourquoi FDF ne demande pas a fermer la RL pour vivre dans notre monde si parfait ??

  8. sheerazade dit :

    Encore une fois, atteinte à la vie privée ! Mais que font donc ces gens, à part lorgner tout et n’importe quoi, au nom de la sacro-sainte « morale » ! Pourquoi ? parce que sur sl c’est comme dans … rl ? Mais en plus sympa ! lol et ca ca ne plait pas ? Trop austère « Famille de France » ?!?!?!?!

  9. RgCri Yao dit :

    Il me semble que SL est interdit aux moins de 18 ans. Il me trouve que c’est dejà pas mal. Maintenant pour interdire totalement SL en France, j’ai qu’une chose à dire wouahhhhhhhhhhhhh Vous êtes nazes reflechissez avant d’agir ou du moins avant de communiquer sur des faits qui eveillent vôtre jalousie. Laissez nous, nous eclater!!
    On adore SL et toute sa vie.
    A bon entendeur Salut.

  10. noisette dit :

    c’est bien dommage d’en arriver à de telles choses, sachant qu’il y’a beaucoups de moyens de restreindre l’accès à internet ainsi qu’une surveillance, n’oubliant pas que même si sl n’existerait pas, il y’a bien d autres façons beaucoups plus facile d’arriver sur des sites à caractères illicite, tapez le mot sex dans un moteur de recherche et vous en aurez la preuve, mais bon apparement il faut bien que quelqu’un porte le chapeau, si nous devons commencer comme cela autant interdire l’internet et ne punissez pas ce monde virtuel , à cause de votre manque de vigilance et surtout controlez

  11. neoznet dit :

    Faut créer une association:

    Touche pas à mon SL

    Pas question d’interdire SL.
    Le procès se déroule le 18 juin? ça me rappelle une date ou un homme a appeler à la resistance non?😉

%d blogueurs aiment cette page :