Les sculpted prims, la vraie 3D dans SecondLife !!! Génial oui mais…

L’annonce avait fait grand bruit il y a quelques semaines lorsque Linden Labs annonçait la possibilité d’importer des objets en 3D de logiciels comme Maya, 3DS 9, ou Blender dans SL. Intégré il y a maintenant plus de deux semaines, qu’en est-il vraiment de cette révolution ? Allons nous être envahis par une vague de concepteurs 3D professionnels ? Sans doute pas…S’il est vrai que les « sculpties » apportent une grande nouveauté à SecondLife en termes de conception 3D, ils ne révolutionneront pas l’environnement 3D de SecondLife à cause de contraintes techniques fortes liées à cet environnement.

sculpted prims slobserver

Tout d’abord, il faut savoir que SecondLife utilise un système de modélisation un peu particulier puisqu’il gère les formes 3D non pas sous forme d’objets maillés (entendez par là de vrais objets 3D avec de multiples vecteurs définissant chaques objets) qui serait très lourde à véhiculer sur le web, mais une 3D allégée à base d’objets 2D extrudés sur un chemin. De manière plus pragmatique, dans n’importe quel logiciel de 3D, un cube, c’est 8 vecteurs, un a chaque angle, ce qui vous permet par exemple d’étirer chaque angle comme vous le souhaitez. Dans SecondLife, la 3D se base sur des formes 2D qu’on étire et transforme sur un axe, ainsi un cube est un carré, que l’on étire sur un axe et que l’on peut déformer le long de cet axe. Si cette solution est moins gourmande en termes de nombre de coordonnées à faire circuler sur le web, elle est aussi beaucoup moins souple en termes de modélisation ce qui oblige les builders à jouer de ruses et d’astuces pour modéliser une forme complexe.

sculpted prims

L’annonce des « sculpted prims » était donc très attendue, et si le résultat est globalement intéressant, il a tout de même ses limites. Ce système n’est toujours pas un vrai système 3D, en fait on utilise un logiciel de 3D pour générer un objet, et on va exporter cet objet sous forme d’une image qui va encoder les coordonnées de l’objet. Premier petit écueil, ces images qui contiennent les coordonnées de l’objet sont en format JPG et donc légèrement compressée au moment de l’import dans SecondLife, il en résulte que les formes ne sont pas exactement comme dans le logiciel 3D, elles peuvent subir des petites variations, et surtout, elles n’autorisent pas par exemple de formes contenant des arrêtes nettes, tout est plus ou moins lissé.

Deuxième contrainte, ces formes sont contenues dans des « boites » invisibles, ainsi si vous vous approchez du superbe rocher très réaliste qu’a modélisé Happy MillionsOfUs, vous vous heurterez à une paroi invisible bien avant de toucher ledit rocher. Si vous souhaitez vous asseoir dessus, même problème, vous vous retrouverez assis non pas sur la forme mais sur cette boite invisible qui le contient. Vous pouvez bien évidement mettre l’objet en « phantom » mais cela ne résout pas tous les problèmes.

sculpted prims Second Life

Autre difficulté technique pour les builders: le mapping de texture. En effet les « sculpties » sont des objets qui comme les sphères ne possèdent qu’une seule face, il est donc très difficile de faire des textures qui épousent parfaitement la forme de l’objet. Heureusement certains des logiciels 3D proposent apparemment cette option, mais c’est généralement réservé aux suites professionnelles.

Une fois votre objet créé et texturé, il sera toutefois du plus bel effet, mais, encore une petite réserve par rapport aux objets classiques, quand une sculpted prim apparaît la première fois, elle vous apparaît souvent sous sa forme classique (le plus souvent une sphère) puis une fois la texture de forme chargée, celle-ci apparaît sous sa vraie forme 3D, ce qui n’est pas toujours du plus bel effet et démontre que ce nouveau type de primitives consomme un peu plus de ressource machine que les primitives standards, donc à utiliser avec parcimonie.

Alors après tant de contraintes, pourquoi utiliser les « sculpties » ??? Mais parce que c’est beau, plus réaliste et permet surtout de travailler des formes jusqu’alors impossibles à réaliser sous SecondLife. Dans le Hall de notre showroom, vous pourrez retrouver une des fleurs de … merveilleusement modélisée, avec un placage de texture irréprochable. Un autre exemple réussi est cette statue de Saajuk, et une innovation qui donne encore un gros avantage aux « sculpties », c’est la possibilité d’animer celles-ci comme vous pourrez le voir aussi dans cette vidéo, même si il reste des progrès à faire, cela peut-être utile dans certains cas.

Bref vous l’aurez compris, si ce nouveau type de primitives a pas mal d’inconvénients, bien utilisées, elles permettent de combler certaines lacunes de SecondLife en termes de modélisation et ouvrent de nouvelles portes aux builders les plus aguerris en modélisation 3D qui peuvent désormais vous proposer des objets plus réalistes.

>> Wiki SecondLife sur les sculpted prims

>> Showroom SLObserver

Vidéos:
>> Vidéo de présentation
>> Vidéo Sluties animée

6 commentaires pour Les sculpted prims, la vraie 3D dans SecondLife !!! Génial oui mais…

  1. Christophe Priestly dit :

    merci pour ce bel article ! j’espere que cela va encore evoluer et que ça sera un jour plus facile de creer ou d’importer des images ou formes…

    (ps : tu as marqué  » sluties  » à la place de sculpties , ou alors c’est moi qui voit mal :))

  2. benvanguard dit :

    La fleur dont parle l’auteur du papier est de Fallingwater Cellardoor, un des plus brillante créatrice second life… Merci de donner son nom🙂

  3. wolkam dit :

    oui, autant pour moi Benvanguard, je n’avais pas accès à SecondLife au moment ou j’ai écris l’article, et je n’avais plus son nom en tête. Cette créatrice à d’ailleurs un shop ou elle expose de merveilleuses plantes qui sont en plus plein d’effets amusants. je vais de ce pas rajouter l’adresse de son shop dans l’annuaire SLHUB !!!

  4. Merci pour cet article qui explique effectivement bien pourquoi les sculties ne suffisent pas à eux seuls à remplacer les prims traditionnels.

    Pour exemple, sur un projet d’un peu plus de 3000 prims, nous avons pu gagner 16%, soit presque 500 prims à l’aide de sculpties réalisés avec Rokuro. C’est bien, mais ce n’est pas miraculeux, et les temps de chargement, bien que rapides, réservent parfois des surprises.

    En effet, un sculptie à moitié chargé est une boule patatoide, alors qu’un prim prend sa forme dès qu’il entre dans le champ de vision.

    Josh

  5. […] blog Second Life Observer vient de publier un très bon billet sur les sculted prims : Les sculpted prims, la vraie 3D dans SecondLife !!! Génial oui mais… Les quoi ? Mais les primitives sculptées enfin […]

  6. Mik dit :

    Il y a pas mal d outils sympa pour faire des prims sympas. celui que je prefere c’est http://www.archipelis.com

%d blogueurs aiment cette page :