Cigarettes, whisky et ptites pépées

Second Life serait-il en devenir de ressembler à Miami Vice ?

Nos avatars peuvent depuis longtemps fumer une collection inestimable de végétaux divers, sans craindre de porter préjudice à leur santé. Peut-être quelques nausées de l’autre côté de l’écran, lorsque embaumé voire embrumé par les volutes du  » cornet « , l’avatar tangue dangereusement.

Côté loisirs, les escort-girls ignorent le sens du mot  » chômage  » et Playboy annonce son arrivée en renfort pour stimuler les foules.

Il ne manquait donc plus qu’une petite bouteille pour arroser une telle quantité de petits bonheurs…

C’est aujourd’hui chose faite, Diageo le 1er groupe mondial de vente de boissons alcoolisées – telles J & B, Johnnie Walker, Smirnoff et j’en passe – arrive sur SL, discrètement par le biais de sponsoring de bars virtuels.

En effet, fort d’un constat tendant à démontrer que la nouvelle génération de consommateurs s’adonne plus aux joies du numérique que ces prédécesseurs adeptes du petit écran, Diageo s’adapte pour communiquer sur le terrain au sujet de ses produits.
Toutefois, pour éviter de défrayer la chronique et entâcher une réputation solidement ancrée, les responsables du groupe affirment avoir pris des dispositions quant aux  » trop jeunes  » et souligne par ailleurs que le mal est moindre puisqu’il ne s’agit que de publicité.

5 commentaires pour Cigarettes, whisky et ptites pépées

  1. Si la publicité ne modifiait pas le comportement des consommateurs, il y a longtemps qu’elle serait abandonnée. L’alcool est toujours à consommer avec modération…

  2. Nara Maclaglen dit :

    Daccord avec toi Mascottus,
    Ils adaptent leur concepte des bars RL dans SL (en plus sa coute moins cher en gadget)
    Par contre SL devient un moyen pour les marques de tabac de contourner la legislation francaise sur la publicité pour le tabac

  3. Eve Kazan dit :

    Je n’ai jamais autant fumé que dans Sl … à vrai dire je n’ai jamais fumé Rl … c’est le genre d’excès qui me fait bien rire sur Sl, faire des trucs impossibles.

  4. Laurent dit :

    Attention si l’on continue comme cela Mr Serge G . va se réveiller !

  5. myster Welles dit :

    Tant que les responsables du monde réel n’auront pas tout à fait compris les enjeux des mondes virtuels, il y aura un vrai flou artistique par rapport à la législation. Il est clair que ces marques en profitent …

    Avant d’ imaginer une nouvelle législation spécifique au virtuel, il faut tenter d’apporter des réponses à la question de l’impact « réel  » du virtuel dans le réel.

    L’air de rien, en s’implantant dans SL, ces marques gagnent en notoriété…

%d blogueurs aiment cette page :