Le Café des Arts accueille l’Italie.

expo-cafe.jpg

Jusqu’au 30 juin, trois artistes italiens exposent au Café des Arts.
Leur style est différent et pourtant un élément leur est commun, c’est le bouquet de couleurs qu’ils nous offrent et surtout leur quête de liberté.

Chacun à sa manière nous conte une histoire et toujours elle passe par nos émotions.

Andréa Colussi

andrea-colussi_001.jpg

Bien que l’artiste soit partagé entre classicisme et modernisme, il recherche l’équilibre dans chaque élément qui compose ses oeuvres.
Vous serez séduits par la richesse des couleurs psychédiliques, flamboyantes et des détails qui animent les légendes, telles des mosaïques.
Andréa Colussi ébauche d’abord sa conscience, d’un tracé manuel, il construit les bases selon la tradition iconographique, avant de poursuivre à l’aide du numérique.
La griffure du crayon est nette, structurée comme une toile d’araignée au sein de laquelle les morceaux d’un puzzle se seraient assemblés.

Un très beau voyage au coeur de l’art figuratif.

Manuel Grosso

manuel-grosso.jpg

L’expression artistique de Manuel Grosso est presque littéraire, puisque c’est une vision philosophique qu’il transmet au travers de ses toiles.
Selon lui, l’homme a besoin de créer sans cesse, de se renouveler et surtout de communiquer vers l’autre.
La vie est dans le mouvement, le relef et ses peintures n’en manquent pas.

Ce sont des explosions de joie, des feux d’artifice ou bien encore une fenêtre grillagée prête à cèder dans laquelle chaque visiteur trouvera une interprétation personnelle, mais toutes ses réalisations semblent tendre vers l’ouverture ; peut-être une transmission d’un savoir ou l’aveu d’une ignorance et d’une volonté de connaître…

Paolo Catta

paolo-cotta_001.jpg

Le plus hétéroclite des trois artistes.
Son style naïf interpelle au premier regard, pourtant lorsque l’on prend le temps de s’arrêter devant ses toiles, c’est un sourire qui s’accroche à vos lèvres tant son besoin de liberté est clairement exprimé.

A la manière d’un enfant, il déclare ne pas vouloir grandir ou du moins, qu’il fait le choix de vivre au-delà des normes du conformisme, en toute liberté, juste pour observer.
Paolo Catta a choisi de vivre l’art sous toutes ses formes, peintre, musicien, acteur, il s’adonne à tous les modes d’expression, pourvu qu’il puisse laisse libre cours à ses pensées fugaces.

Pour vous rendre au Café des Arts : http://slurl.com/secondlife/Douce%20France/226/54/24

2 commentaires pour Le Café des Arts accueille l’Italie.

  1. laurine dit :

    c joli je vais aller voir; merci Phylire🙂

  2. hylema7 dit :

    Est-ce trop « ringard » de parler de filiation, par exemple celle de Palo Catta à l’art brut dont il adopte à la fois une certaine méthode et une conception ?
    Manuel grosso évoque Yves tanguy, comme lui il semble s’aventuer vers l’inconnu par des motifs qui nous semblent connus.
    Mais peut être les oeuvres présentées sur le net ne sont-elles pas représentatives de l’ensemble de la production ?

%d blogueurs aiment cette page :