La Seconde Vie de Vincent

vincent-sl-shop_007.jpg

Les émotions sont la base de l’expression artistique, mais le réel talent réside dans la capacité à les exprimer si fort qu’elles s’animent devant les yeux des visiteurs.
Souvent on se sent attiré par une oeuvre, elle nous appelle, nous interpelle, et lorsque l’on s’accorde le temps de s’abandonner face à elle, notre âme s’envole vers ce spectacle.

Aussi afin de mieux vous présenter Virtual Stary Night, réalisé par Milan Brynner, je vous propose de retourner en enfance quelques instants, le temps de jouer à  » Et si on disait que … »

Non, le soleil de Provence où je vais vous conduire au fil de ces lignes n’a pas dardé ses rayons violemment sur mon crâne. Les lieux que vous allez découvrir vous raconte la vie de Vincent Van Gogh, en 3 dimensions.

Et si on disait que… nous sommes très curieux de découvrir cette Provence qui séduit tant Vincent Van Gogh, et surtout cette place au coeur de Arles avec son café où l’artiste aimait s’installer pour rêver à ses découvertes.

vincent-sl-shop_001.jpg

Et si… à présent, nous visitions la Yellow House où il s’était installé et où plus tard, Paul Gauguin, vint le rejoindre. Quelques oeuvres de ce dernier sont exposées à l’intérieur : des paysages provençaux, des portraits de Vincent Van Gogh.

vincent-sl-shop_003.jpg

Passons maintenant au Jardin de l’Hôpital Courtyard. C’est ici que vous allez prendre conscience combien les peintures de Vincent Van Gogh sont vivantes.
Arrêtez vous devant la toile quelques instants, le temps de vous imprégner de l’ambiance, puis entrez dans le jardin sur votre droite et promenez-vous.

vincent-sl-shop_002.jpg

Fermez les yeux et vous aurez vraiment la sensation d’être entré dans le tableau.

Milan Brynner, en passionné, en véritable heartiste, vous invite à poursuivre votre rêve éveillé, un peu plus loin, de l’autre côté de la place.
Tout se passe dans l’infrastructure moderne, dont l’entrée représente le Pont Langlois.

vincent-sl-shop_005.jpg

Pour vous téléporter et découvrir l’exposition, cliquer sur le tableau représentant ce pont.

Je ne vous dévoilerai pas toutes les merveilles qui vous attendent, mais laissez-moi vous guider encore un peu…

Commençons par la zone jaune, celle des voyages.
Et si l’on disait que nous sommes aux Saintes Maries de la Mer.
Nous nous promenons au milieu des bâteaux, l’air iodé balaie nos cheveux et le cris des mouettes attirés par la pêche nous accompagne.

Nous arrivons ensuite en zone bleue, celles des natures mortes.

vincent-sl-shop_008.jpg

Et si l’on soufflait cette chandelle pour nous installer dans la chaise de Gauguin, et qui sait, vivre quelques instans de répit dans sa vie orageuse au côté de Vincent Van Gogh.

Le chemin de verre nous amène ensuite, dans la zone rouge, où vous observerez de nombreux portraits connus.

La visite se poursuit au milieu des fleurs, dans la zone blanche.
Les Tournesols bien sur, sont les vedettes et se déclinent sous toutes les nuances fauves.

vincent-sl-shop_009.jpg

Et si on imaginait, qu’en approchant un peu plus près de la toile, on pouvait caresser les pétales rougissants…

Un dernier téléport vous attend, à la sortie de cette zone, sur la droite pour vous conduire vers Stary Night on the Rhône.

vincent-sl-shop_010.jpg

Plus encore on peut admirer le talent de l’artiste pour recréer l’ambiance, les lueurs.
En mode  » minuit « , la scène est éblouissante, elle illumine tout l’espace dedans et autour.

Merci à Milan Brynner pour avoir su nous faire partager sa passion avec autant de maestria.

La preuve est encore donnée ici, que SecondLife offre aux heartistes la possibilité de donner une dimension à nos émotions.

Pour vous rendre à Virtual Stary Night :

http://slurl.com/secondlife/Luctesa/109/110/25

Publicités

3 Responses to La Seconde Vie de Vincent

  1. Nephie dit :

    De Pont-Aven
    A Sotheby,
    Des mornes plaines
    A Saint-Rémy
    Et par centaines,
    Des corbeaux noirs
    Dans tes migraines,
    Dans ton regard,
    Derrière l’église d’Auvers-sur-Oise,
    Une lumière grise un bleu-turquoise.

    Tu auras mis longtemps,
    Tu auras mis longtemps,
    Mais aujourd’hui, Vincent,
    Vincent,
    Tes ténèbres s’éclairent
    D’un écIat de diamant,
    Dans le rouge et le vert,
    Tu es encore vivant,
    Vincent… Oh Vincent.

    Près des chaumières
    De Chaponval,
    Le ventre ouvert
    Sous les étoiles,

    Comme le dormeur
    Du clair de lune,
    Autour du cœur
    Deux taches brunes,
    Ton sang
    Et par dizaines, des oiseaux noirs,
    En bord de plaine aux abreuvoirs.

    Tu auras mis longtemps,
    Tu auras mis longtemps,
    A mourir calmement,
    Vincent.
    C’est ton corps qu’on enterre.
    Ce n’est rien d’important.
    Dans le rouge et le vert,
    Tu es encore vivant,
    Vincent.

    Tu peux rentrer quand tu voudras.
    Les champs de blé sont toujours là.
    Le monde est fou.
    Le jaune est roi.

    Tes ténèbres s’éclairent
    D’un soleil éclatant.
    Dans le rouge et le vert,
    Tu es encore vivant.
    Tu auras mis longtemps,
    Mais aujourd’hui, Vincent,
    Tu vends.

    Parce que j’adore Vincent, plus que tout.
    Je voulais déposer ce texte de Revaux.

    Buzi à l’équipe.

  2. Phylire dit :

    Merci Nephie d’apporter une touche de poésie au tableau.
    On reconnait là ta signature.
    Buzi à toi aussi.

  3. Michel Garrigus dit :

    C’est les sens aiguisés par l’article de Phylire que j’ai decidé de visiter ce lieu magnifique et de jouer moi aussi à « Et si on disait que …“ , et j’ai été etonné d’aimer autant ces couleurs chaudes, ce jaune dominant qui semble rechauffer notre âme. J’avais l’impression d’etre a l’interieur d’une toile … J’ai bien aimé visiter ce decor avec une ambiance coucher de soleil… Vous l’aurez compris, je n’ai pas eté deçu ! Merci Phylire 😉

%d blogueurs aiment cette page :