Vagues à l’âme sur les côtes francophones

Une fin d’année maussade s’annonce sur les côtes francophones. Tandis que les lampions de la fête illuminent les lands un peu partout sur SecondLife, les couleurs de Noël semblent enclines à disparaître sous un voile noir du côté des territoires dispersés de la Gaule Slienne.

En effet, depuis quelques mois, le vent de la déception souffle de plus en plus fort au-dessus de nos têtes.
Après le Café des Arts, le MOMA qui disparaissent, Baobab qui perd sa tête, l’Ile de Québec qui est engloutie, c’est maintenant au tour de l’Ile de la Tentation d’être emportée par la tempête.
Pourtant porteurs de projets dignes d’intérêt pour tous, ouverts sur le dialogue et destinés à partager pour mieux évoluer ensemble ou voire faire découvrir d’autres cultures, d’autres passions, leurs protagonistes se sont retrouvés au fil du temps, seuls face à leurs rêves de communauté.

SecondLife perd ses bas et la France glisse dedans. Serait-ce à dire que le français est trop individualiste pour s’intéresser aux idées des autres ?
Est-il nécessaire encore de rappeler que SecondLife est avant tout une fenêtre ouverte sur le monde et non pas un nouvel El Dorado ?

Une chose est certaine, néanmoins, monde virtuel ou pas, la RL influe à tout moment sur la SL et si le port du casque est recommandé sur les chantiers, celui du masque est trop souvent à déplorer dans ces contrées en 3D.

J’ajouterai une recommandation aux nouveaux arrivants, n’espérez pas refaire le monde RL, l’univers SL ne fera que mettre en exergue les problèmes existants, aussi coopérez plutôt à l’amélioration du premier.

Je termine ici en vous souhaitant à tous un Joyeux Nöel et de bonnes fêtes de fin d’année.

Publicités

15 Responses to Vagues à l’âme sur les côtes francophones

  1. Jeanal dit :

    C’est si différant dans les autres communautés ? 🙂

    Joyeux Noël à vous tous….. !!!

  2. bob dit :

    c’est comme ça sur sl , tout va toujours plus vite qu’en rl , les sims apparaissent et disparaissent comme elles sont venues , mais il faut se dire qu’elles laisseront la place à d’autre peut être aussi si ce n’est plus intéressante.

  3. yongho dit :

    Ya des cycles … SL a grandit un peu vite. Ca ira mieux en 2008.

    Meilleurs voeux à toute l’équipe du SLO.

  4. Marc Moana dit :

    Si effectivement nous pouvons regretter des amis qui ont quitté SL et parmi ceux cité, Soso et Tao, que je connaissais bien et avec qui nous avons vécus de bons moments, d’autres arrivent également. Des projets prennent aussi de l’amplitude et se développent. Second life n’est pas un environnement figé et est encore très jeune. « La RL influe dans SL » bien sur, derrière les avatars il ya des êtres humains : ) Le modèle de société sur lequel s’est construit SL n’est certainemant pas satisfaisant car il n’est pas satisfaisant non plus rl. Je crois toujours à une utopie possible dans sl. Tout reste encore à explorer et à expérimenter, c’est en tout cas ce que je m’efforce de faire avec le projet AIRE que je mène maintenant depuis plus d’un an. Et nous avons encore plein de projets pour 2008.

  5. karro Lean dit :

    Tout à fait d’accord avec la véracité des propos de Marc Moana… SL n’est en qu’une gestation, opportune pour expérimenter une infinité de projets… Libre à chacun d’y apporter sa propre pierre 🙂
    Merry X Mas à tous 🙂

  6. Lionel dit :

    Ceux qui comme moi sont sur le net depuis plus de 15 ans le savent bien, les sites naissent et dautres disparaissent, pourquoi cela serait il different sur sl ? Beaucoup viennent sur sl avec de grandes idées, de grands projet et lorsqu’ils se rendent compte que ca coute en temps et en argent ben ils vont voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Et n’oublions pas que la RL est plus importante que SL, hors SL bouffe un temps incroyable sur la RL (que quelqu’on me dise le contraire) et souvent au detriment des amis de la famille, SL comme tous les MMO est tres addictif.

  7. Tao Vacano dit :

    Salut à tous et joyeux noêl !
    Je viens apporter ma pierre à l’edifice de cette réflexion et etre sérieux pour une fois ;).
    Tout d’abord, oui tout est est éphèmere ici. Chaque nouveauté à un cycle plus ou moins court, la perte de lieu n’est pas forcement grave d’autres projets refleurissent passés l’hivers. Sl est juste un accelerateur de temps par rapport à la rl. Et les bons moment passés restent à jamais gravés en nous.
    Sl, un monde utopique ?
    C’était mon rève, bartir un monde humaniste sur ce point je vais répondre à la négative. Tout d’abord le concept même de communauté francophone n’existe pa

  8. Tao Vacano dit :

    Dsl petite erreur de manip je continue 😉
    Il existe plutot des micros communautées qui comme au temps des gaulois au mieux s’ignorent au pire se font la guéguerre. Avec des personnes aux égos surdimensionnés portées par l’aura de leur micro communauté.
    Est-ce propre à la mentalité française, un peu je le pense, j’ai trouvé plus de tolérance et d’ouverture d’esprit ailleurs sur sl 😉
    L’indvidualisme règne, malheureusement comme en rl en maître même si les exceptions existent.
    Quant aux dernieres phrases de lionel, c’est evidement la raison pour laquelle j’ai quitté sl, tu aurais pas reçu ma note toi 😉
    Sur ceux je fini mon post par une note positive, le slo se doit de continuer son travail remarquable, car en étant la reference de l’information francophone, il contribue à federer les projets et à rassembler les gens de diverses horizons. Adios à tous !

  9. Piki dit :

    @ Marc Moana
    Le problème est surtout que lorsque tu tu donne une plage vide tu ne vois plus tard que du vide ou du bétonnage polluant …

    Ne parlons même pas de ceux qui accaparent en pétrissant de la merde …

    Ne parlons même pas de ceux qui pensent qu’un re-styling change leur vide … alors que le fond reste le même …

    Pour des choses intéressantes pour tous les gouts … voir @ Lionel

    @ Tao Vacano
    C’est d’autant plus éphémère que rares sont les développements qui tiennent la route.

    Et bizarrement, il y a quand même des poubelles qui restent … mais notre société se complet dans les poubelles … sinon nous n’en serions pas la 😉

    Quand aux clans de gaulois … c’est un peux pareil partout … mais bien ancré dans la communauté francophone … et n’oublions pas que les Vercingétorix ont tendances a se faire trahir …

    Il y a bien des exceptions … à l’individualisme et l’égo centrisme.
    Le problème est que pour le moment plus fort est l’égo de communautés qui ne veulent pas que les choses changent et que devienne ce que devrait devenir ce qui n’est pas un jeu mais un environnement …

    Avec aussi ci-dessous @Lionel le … « tous ceux qui ne font rien » … on est pas rendu …

    @ Lionel
    Tout le monde de part pas 😉

    Mais le problème reste car :
    Quand qq un a une idée et veux faire il à automatiquement contre lui
    – ceux qui pensent faire la même chose,
    – ceux qui sont contre
    – et pire, même ceux qui ne font rien …

    Ne parlons pas de la grande majorité qui peste, râle, etc … mais ne fait rien …

    Reste à voir si on reste pour tenter de faire en restant associatif pour que même des choses pas rentables mais intéressantes se fassent … ou qu’on reste et par dépit on envisage fortement de transformer en entreprise purement mercantile et ne pensant qu’a rentabilité …

  10. Tim Deschanel dit :

    Sentiment de déprime et de noirceur pendant les fêtes ?

    Ce monde est beau, ce monde est vaste, aucune frontière ne limite notre vie SLienne.
    Des choses disparaissent, on en pleure, on en rit, on regrette, on espère, on voit renaître, on regarde plus loin, on voit naître tant d’espoir …

    Oui, SL va beaucoup trop vite et les cycles s’enchaînent en laissant des « laissés pour compte ».

    Oui, ces sentiments d’individualisme, de jalousie et de « je suis contre » j’en rencontre tous les jours.

    Oui, certains dépensent plus d’énergie à s’ignorer, à se faire la guéguerre ou à vouloir détruire ce que d’autres ont construit.

    Ce n’est pas mon monde, c’est notre monde à tous, chacun peut y apporter une pierre rien qu’en regardant et en appréciant ce que d’autres ont bien voulu nous donner.

    L’espoir restera de toute façon, bien des gens se donnent encore la main et construisent ainsi la route qui mène au bout du chemin…. 😉

  11. Oui il y a des espoirs et des desespoirs sur SL comme sur RL …
    Voyez les batailles que nous menons pour empecher les renvois sans retour de notre eldorado…
    http://artemisia-terredarmoise.blogspot.com/
    Il y a tant et tant a faire
    Il y a les batailles et les actions que nous menons pour l’ecologie en SL comme en rl
    il y a aussi ces paysages virtuels qui vous font decouvrir l’immensite de notre planete et sa richesse
    alors une touche de vague a l’ame oui
    nous les regrettons ces aventurier(e)s du virtuel qui nous ont tant donne
    oui ils et elles nous manquent ,oui
    a nous de continuer cette aventure peut etre plus solidaire et collegiale et d’etre plus attentifs aux emotions de ceux et celles qui sont derriere nos creations physiques sur second life

    Merci marc pour tes creations ,souvenir eclatant du concert de wildow …sur ecologia
    merci pour ton message d’espoir Tim
    au plaisir de vous rencontrer tous et toutes et en rl et sur second life et continuer l’aventure

  12. Didier Planer dit :

    tout comme Lionel, depuis longtemps sur le net..
    moi c’est la tva qui m’a fait abandonner mes deux sims « esthétiques »..
    quand je vois ce que mes deux sims sont devenues je repars de suite dans la RL , c’est plutot plus sympa autour de chez moi que sur SL..
    dommage mais je crois que les spéculateurs et linden labs sont en train de tuer la poule aux oeufs d’or.

  13. Michel Garrigus dit :

    Je fais partie de ceux qui viennent sur SL pour « oublier » les soucis RL, dont font partie entre autres les frontieres entre pays, et je considere SL comme un monde sans pays. J’y connais autant d’etrangers que de Français, et cet echange mondial est un inestimable enrichissement. Je refuse de me cloisonner au Français sur SL. La Francophonie, on peut en etre fier, bien sur, mais ce n’est pas pour moi une fin en soi. Je suis conscient que SL est bati par ceux qui y investissent du temps, parmi eux des Francophones. Je suis pret a en consacrer aussi, mais chercher a vivre de SL parait effectivement difficile, et les deceptions viennent peut-etre de là ! Sur SL comme ailleurs, une selection naturelle s’opere, au profit de ceux qui ont eu la bonne idée au bon moment, ou bien au prix d’un investissement colossal en temps, et en moyens, mais je pense que tous les pays sont a peu-pres pareillement frappés par cette selection. J »espere que SL ne va pas ressembler a RL, dominé par cette soif de reussite et de profit, et secoué par des guerres destructrices, au détriment de l’image de monde ideal que je m’en suis fait jusque-là …

  14. Didier Planer dit :

    pour ma part je voulais juste ne pas être de ma poche mais quand un francais paie un terrain 120 et un tier 40 (à cause de la tva) quand un américain paie 100 et 30 pour les memes prestations clair que meme en faisant des prix excellent tu ne trouves pas grand monde (je parle de sim de qualité pas des truc qui lag tellement elles sont peuplées).

  15. spice.ducrot dit :

    Le problème des francophones au-delà de l’intolérance, de l’égocentrisme, et tous les autres défauts que nous pouvons leur trouver, est il me semble qu’il ne perçoivent pas RL et visiblement même SL de la bonne façon. Nous sommes toujours à pleurnicher, nous plaignent de ne pas pouvoir construire notre monde idéal, fait de justice social, de liberté, d’égalité, et de fraternité. Seulement nous oublions ce facteur déterminant il me semble, qu’est la création de richesse. Comment tenir bout de bras une communauté, un groupe, une idée, une utopie même, si celles-ci ne s’appuient pas sur un model économique. Comment trouver des mécènes dans notre communauté, si personne ne s’enrichie suffisamment pour pouvoir dire, j’aides gracieusement telle, ou telle projet pour mon bon plaisir, ou parce que ce projet sert même propre dessins.

    La différence entre nous autres et les autres communautés, notamment la communauté des anglo-saxon, mais aussi, oriental, « vous verrez dans l’avenir ce que réaliserons les Chinois, Indiens et autres », c’est que nous ne savons pas dominer le monde par ce qui est le nerf de a guerre, nous voulons commencer par la fin, arriver à Z sans passer par l’ABC.

    Le résultat de cette vision des choses, la morosité, l’aigreur, le sentiment d’impuissance, le sentiment que quelque chose nous échappe. Pour temps que de talant de création et d’organisation gâchés, que d’imagination que de moyens matériels à notre dispositions que nous dilapidons en nous noyant dans l’océan de nos illusions.

    Nous voulons atteindre la réalisation avant même d’avoir répondu à nos besoins primaires, voilà où réside notre mal.

    S.Ducrot

%d blogueurs aiment cette page :