Lively, n’est pas SecondLife, les « experts » confirment

On le savait, mais si l’avis d’Eden Zoller, analyste chez Ovum, peut aider la presse à le comprendre c’est pas plus mal. La problématique des salles à connotation sexuelle est aussi mis en avant, et cela me rappelle plus la problèmatique qu’avait eu MSN avec ses salons de chat que celle de SecondLife. Les salons de discussion étant ouvert à tous à partir de 13 ans, il va falloir filtrer les discussion, mais aussi les contenus venant de youtube et picassa. Autant dire qu’il y a du travail.

A noter sur le blog de Dusan un lien vers cette salle de démo d’un graphiste qui a pu travailler les outils de modélisation de Lively en version béta.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :